Tour Eiffel : un actionnaire secoue le cocotier des rémunérations

Mots-clefs : , , , , ,

L’homme d’affaire Chuc Hoang, principal actionnaire de la Société de la Tour Eiffel, menace d’attaquer la direction, dont il dénonce le train de vie excessif.

Sur le même sujet

Le principal actionnaire de la Société de la Tour Eiffel menace d’attaquer la direction de cette foncière dont il dénonce le train de vie excessif, a-t-on appris mardi 8 octobre de source officielle.

L’homme d’affaire Chuc Hoang a acquis 530.000 actions supplémentaires de l’entreprise, portant sa participation, directe ou indirecte, à 22,59% du capital, selon un avis de l’Autorité des marchés financier (AMF) publié à l’occasion du franchissement du seuil des 20% des actions.

Chuc Hoang envisage de poursuivre son acquisition d’actions, directement ou indirectement, sans pour autant avoir l’intention d’acquérir le contrôle de la société.

Cette acquisition se fait alors que M. Hoang a entamé une action visant à “ramener les rémunérations et avantages de la direction générale à un niveau compatible avec la taille de la société”, précise l’avis de l’AMF.

L’actionnaire s’interroge en effet sur les coûts de la direction générale, qui auraient augmenté de 85% pendant le dernier exercice, selon le rapport d’un expert judiciaire diligenté par ses soins.

La rémunération des dirigeants est jusqu’à 5 fois supérieure à la moyenne du secteur

L’expert estime que la rémunération de l’équipe dirigeante est 2,3 à 5 fois supérieure à la moyenne pratiquée dans les entreprises du secteur, précise-t-on de bonne source.

“Au moment où la rémunération explose, la société a essuyé des pertes qui se sont élevées à plus de 6 millions d’euros en 2012 et qui se sont poursuivies au premier semestre 2013”, ajoute-t-il.

Chuc Hoang envisage de déposer plainte dans les prochains jours pour abus de pouvoir et abus de biens sociaux contre la direction de la Société de la Tour Eiffel si aucune mesure correctrice n’est prise d’ici là.

La Société de la Tour Eiffel, spécialisée dans l’investissement immobilier, revendique un patrimoine de 915 millions d’euros. La société a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires de 82,4 millions d’euros, assorti d’une perte nette de 6,1 millions. Elle vaut un peu plus de 300 millions d’euros en Bourse.


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article