USA : cultures et semis de maïs et blé impactés par le froid

Mots-clefs : , , , , ,

Impact  à prévoir sur le cours  des céréales : selon le département américain de l’Agriculture (USDA), le temps trop froid  qui perdure actuellement  aux Etats-Unis devraient pénaliser les cultures de blé d’hiver ainsi  que les semis de maïs et de blé de printemps.

Le relevé hebdomadaire sur l’état des cultures arrêté au 14 avril indique en effet que la qualité du blé d’hiver n’est jugée  de « bonne à excellente » que pour 36% des cas, d’après les statistiques établies dans les 18 Etats plantés en blé d’hiver de qualité Hard Red Winter.

Si certes le taux demeure inchangé par rapport à la semaine dernière, il est  très inférieur à celui de l’an passé à la même période, où il atteignait 64%.

Les pousses d’hiver  ont en effet été exposées à des températures glaciales, bien au-dessous de zéro, dans les grandes régions productrices au Texas, en Oklahoma et au Kansas.

La levée des semis n’est estimée quant à elle  qu’à 4%, bien en deçà des  28% observés en 2012 et des 12% enregistré sur la moyenne mesurée entre 2008 et 2012.

Les experts US  notent également un retard dans l’avancée des semis de maïs. Lesquels sont effectués à hauteur de 2%. A comparer au pourcentage de 16% enregistré  en 2012 à la même date et de 7% entre 2008 et 2012.

En Louisiane et  aux Grands lacs du Nord, des précipitations ont en effet retardé la plantation de maïs, accentuant les inquiétudes des courtiers quant au  niveau de l’offre US  relative à ces produits agricoles.

En ce qui concerne le blé de printemps, les semis ne seraient effectués qu’à hauteur de 6% contre 33% l’an passé à la même date et 13% en moyenne sur les 5 dernières années. Les observateurs précisent en effet  que la météo a empêché l’emblavement  dans les Dakota du Nord et du Sud, le Montana et  le Minnesota.

Rappelons que  les cours du maïs et du blé ont fini la semaine en hausse vendredi à Chicago, un rebond technique permettant de renverser la tendance – une  forte chute ayant été observée depuis début avril –   les craintes liées aux conditions météorologiques inhabituellement hivernales aux Etats-Unis ayant d’ores et déjà initié une remontée des cours.

Sources : AFP, AWP

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com – 16 avril 2013


Le Blog Finance

Partager cet article