Venezuela / Chine : Juan Guaido promet d’honorer les accords

Mots-clefs : , , , , , ,

Venezuela / Chine : Juan Guaido promet d’honorer les accords

Alors que Juan Guaido, semble avoir chaque jour un peu plus de soutien pour organiser des élections présidentielles, après sa prise de pouvoir au Venezuela, il est on ne peut plus intéressant de connaître les futures alliances internationales – politiques et financières – qui vont émerger. Et en tout premier lieu connaître la place qu’aura la Chine dans ce nouvel échiquier aux fortes odeurs de pétrole … Et ce, alors même  qu’elle était jusqu’à présent un allié  précieux pour Maduro. 

S’exprimant ce week-end dans la presse chinoise, Juan Guaido a assuré samedi qu’il allait honorer les accords conclus entre Pékin et le Venezuela. Mieux encore, il a indiqué être prêt à entamer une relation constructive et le dialogue avec la Chine dès que possible”.

“Le soutien de la Chine sera très important pour stimuler l’économie de notre pays et notre développement futur”, assure même Juan Guaido dans un entretien avec le South China Morning Post.

La Chine, principal créancier du Venezuela

Le président auto-proclamé souhaite ainsi rassurer sur sur l’avenir des relations avec la Chine si Juan Guaido accédait à la présidence de manière démocratique. Le sujet est d’importance alors que Pékin est le principal créancier du Venezuela et que la Chine – comme notamment la Russie – soutient le président élu Nicolas Maduro.

Pekin a  déjà prêté une cinquantaine de milliards de dollars au Venezuela ces dix dernières années en échange de pétrole et de concessions minières. A l’heure actuelle, la dette du Venezuela envers la Chine s’élève à 20 milliards de dollars de dette. Elle est censée être remboursée en pétrole.

Chine / Venezuela : accès à l’énergie en échange du soutien à Maduro

En septembre dernier, Nicolas Maduro s’était rendu en Chine. Il avait alors conclu des accords dans les domaines de l’énergie et de l’extraction d’or. Au total, 28 protocoles d’accord ont été signés, d’une valeur de plusieurs milliards de dollars. Les deux parties se sont alors mis d’accord pour établir entre eux une coopération renforcée pour l’exploitation gazière et l’extraction d’or au Venezuela, mais aussi pour approvisionner le pays d’Amérique latine en médicaments.

Maduro cherchait d’ores et déjà à obtenir le soutien de Pékin pour faire face à la crise politique à laquelle le pays est confronté depuis quelques mois. Le Premier ministre chinois avait alors déclaré que la Chine allait aider le Venezuela dans la profonde crise économique qui frappe le pays producteur d’hydrocarbures.

Joli coup pour les Chinois au passage, lesquels ont pu ainsi obtenir un accès facilité aux matières premières vénézuéliennes en échange de biens utiles appuis financiers. La Chine a ainsi accordé au Vénézuela un nouveau prêt de 5 milliards de dollars pour renflouer ses caisses.

La Chine souhaite rencontrer toutes les parties

Ces propos de Juan Guaido au South China Morning Post interviennent au lendemain des déclarations du ministère chinois des Affaires étrangères, déclarant qu’il souhaitait “rencontrer toutes les parties (vénézueliennes) à mi-chemin”.

La Chine et le Venezuela “coopèrent de façon pragmatique depuis longtemps”, a souligné également vendredi le porte-parole du ministère chinois, Geng Shuang. “Indépendamment de l’évolution de la situation, rien de tout cela ne sera affecté”, a-t-il tenu à préciser.

Sources : AFP, South China Morning, Europe 1, RFI

Elisabeth Studer – 4 février 2019 – www.leblogfinance.com

A lire également :

Trump sanctionne l’or du Venezuela pour bloquer ses réserves


Le Blog Finance

Partager cet article