Vous pouvez devenir l'heureux propriétaire d'un phare (pour 1,5 million d'euros)

Mots-clefs : , , , , , , , , ,

Même en Bretagne, les annonces immobilières de phares à vendre sont plutôt rares. Demeures Marines, une agence bretonne, propose pourtant un « authentique phare breton » pour 1,56 million d’euros.

Situé à Riantec, non loin de Port-Louis, ce bâtiment haut de 25 mètres offre une vue sur l’océan et l’île de Groix. La surface habitable est de 125 mètres carrés avec un premier espace de vie plutôt classique: un grand salon avec véranda et une cuisine. À l’étage se trouvent deux chambres, une suite parentale, une salle d’eau et une salle de bain. « Dans le second espace, une jolie pièce de vie avec un coin cuisine et une salle d’eau (douche) deviendra le repère de vos amis qui seront bluffés par cette vue sur l’océan et la campagne environnante », affirme l’agence immobilière. À l’extérieur se trouvent un jardin clos et un parking privatif, ainsi qu’une piscine. Un sauna complète le tout.

Acheté lors d’une vente à la bougie

Ouest France précise que le phare de Kerbel est privé depuis 2003 et qu’il était possible de le louer pour des vacances depuis 2007.

Le propriétaire l’avait acheté lors d’une vente à la bougie, une forme d’adjudication qui consiste à enchérir tant que les bougies sont allumées. « Le notaire procède à la criée et allume une 1ere bougie qui se consumera tout le long de la séance, quel que soit le nombre de biens à vendre. Lors d’un silence sur les enchères, le notaire allume deux petites mèches de 30 secondes chacune. Si personne ne porte de nouvelle enchère pendant la combustion des 2 feux (soit 1 minute), c’est la dernière enchère qui l’emporte. En cas de nouvelle enchère entre la combustion des 2 feux, il faudra attendre le prochain silence pour recommencer le protocole. Il faut impérativement 2 feux éteints successivement sans nouvelle enchère pour prononcer l’adjudication », expliquent les notaires.

Votre argent RSS – economie

Partager cet article