Wall Street anticipe la poursuite de QE

Mots-clefs : , , ,

Les futures sur le Dow ont cédé du terrain entre minuit et 4h15 du matin. Mais après avoir atteint 14 694 points, ils se sont orientés à la hausse. Ils progressaient jusqu’à l’ouverture du marché américain. Les indices, eux, poursuivaient la direction des contrats à terme dès le début de cotation. Ils bondissaient tout au long de la séance. Au final, le Dow Jones a terminé en hausse de 149,68 points ou 1,01% à 14 909,99 points. Parmi les plus grands gagnants de l’indice figurent Johnson&Johnson (+1,92%), Home Depot (+2,06%) et Boeing (+2,09%). Le seul perdant a été Alcoa (-2,15%).

Le S&P500 a bondi de 15,23 points ou 0,96% à 1 603,26 points. Le Nasdaq a avancé de 28,34 points ou 0,85% à 3 376,22 points. Le Russell 2 000 a grimpé de 0,43%.

Ce mercredi les indices ont poursuivi leur rebond. Paradoxalement, c’est la révision en forte baisse de la croissance du PIB américain au premier trimestre 2013 qui les a tiré vers le haut. En effet, le PIB américain en lecture définitive n’a progressé que de 1,8% au dernier trimestre, affichant le rythme le moins soutenu depuis le premier trimestre 2011. Ainsi, les investisseurs anticipent qu’un tel taux de croissance médiocre n’incitera pas la Fed à ralentir le rythme de rachats d’actifs à très court terme. Les anticipations implicites de la poursuite de QE au moins jusqu’à la fin de l’année ont donc soutenu le marché. Mais l’effet momentum a certainement aussi joué un rôle dans la progression des indices. Tout comme mardi tous les secteurs ont terminé dans le vert, menés par le secteur de la santé, celui des produits de grande consommation et celui des industriel qui a réussi à clôturer en hausse malgré le renforcement du dollar par rapport à l’euro.

Les obligations d’état américain ont gagné du terrain aujourd’hui après plusieurs séances consécutives dans le rouge, tirées vers le haut par les anticipations de la continuation de QE par la Réserve Fédérale. Les prix des métaux précieux ont fortement reculé, à l’instar de l’or, argent, platine et palladium sous l’effet du billet vert plus fort.

Les statistiques du jour

L’indice de la Mortgage Bankers Association a reculé de 3% lors de la semaine achevée le 21 juin. Le sous-indice de refinancement a chuté de 5,2%. Le taux fixe hypothécaire à trente ans a été en moyenne de 4,46% la semaine dernière, en hausse de 0,29% par rapport à la semaine précédente.

Le Département du Commerce a revu en forte baisse la croissance du PIB américain au premier trimestre 2013. En lecture finale elle est ressortie à 1,8% contre 2,4% en deuxième estimation et les attentes de 2,4%. Il s’agit de la croissance la plus faible depuis le premier trimestre 2011 pour les États-Unis.

Les stocks de pétrole brut sont restés stables la semaine dernière aux États-Unis, selon le département américain de l’Énergie. Ils se sont maintenus à 394,1 millions de barils lors de la semaine achevée le 21 juin alors que les analystes anticipaient une baisse de 1,7 million de barils. Les réserves d’essence ont bondi de 3,7 millions de barils tandis que les analystes tablaient sur une hausse de seulement 700 000 barils. Les raffineries américaines ont fonctionné à 90,2% de leurs capacités contre 89,3% la semaine précédente.

L’actualité des entreprises

Microsoft a progressé de 2,02% ce mercredi car Morgan Stanley a amélioré sa recommandation sur le titre, conseillant désormais de le sur-pondérer dans le portefeuille avec un objectif de cours relevé de $ 36 à $ 40.

General Mills a cédé 0,48% après l’annonce de ses résultats trimestriels. Le bénéfice ajusté par action du géant alimentaire est ressorti à $ 0,53, en ligne avec les attentes, après $ 0,60 il y a un an. Son BPA net a été de $ 0,55 contre $ 0,49 il y a un an. Son chiffre d’affaires a augmenté de 8,5% en glissement annuel à $ 4,41 milliards alors que le marché s’attendait à $ 4,32 milliards. Pour le nouvel exercice le groupe anticipe que son BPA sera compris entre $ 2,87 et $ 2,90 contre le consensus de $ 2,93.

Monsanto a fléchi de 0,55% suite à la publication de ses résultats trimestriels. Le bénéfice ajusté par action du géant de l’agrochimie s’est établi à $ 1,66 contre les anticipations de $ 1,60. Son BPA net a été de $ 1,68 après $ 1,74 il y a un an. Son chiffre d’affaires a bondi de 0,7% en glissement annuel à $ 4,22 milliards tandis que les analystes misaient sur $ 4,41 milliards. Le groupe prévoit que son BPA annuel sera compris entre $ 4,50 et $ 4,55.

Pandora Media (+8,04%) a continué son envolée ce mercredi car Cowen&Co a amélioré sa vision sur le titre de la radio en ligne, le trouvant désormais sur-performant.

Hartford Financial Services a grimpé de 2,81% aujourd’hui après l’annonce de l’augmentation de son programme de rachat d’actions et du relèvement du dividende trimestriel de 50%.

Teradata (+3,9%) a affiché une belle hausse ce mercredi car Morgan Stanley a déclaré que le titre du spécialiste de gestion de données représente une bonne opportunité d’achat suite à sa forte baisse récemment.

Harman International Industries s’est adjugé 4,98% aujourd’hui car le spécialiste d’équipements audio a annoncé le doublement de son dividende trimestriel qui passera de $ 0,15 par action à $ 0,30.

Southwest Airlines a reculé de 2,85% car Morgan Stanley a dégradé sa recommandation sur le titre de la compagnie aérienne, conseillant désormais de le sous-pondérer dans le portefeuille.

Demain

14h30 : Inscriptions hebdomadaires au chômage

14h30 : Revenus et dépenses de ménages

16h : Promesses de ventes de logements


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article