Wall Street déçue par les résultats de McDonald’s

Mots-clefs : , , , ,

Les futures sur le Dow évoluaient entre 15 595 et 15 550 points pendant toute la nuit et toute la matinée. A 13h45 ils se sont orientés à la baisse. Le Dow Jones fluctuait sans direction réelle pendant toute la séance, évoluant entre 15 515 et 15 570 points. Le S&P500 et le Nasdaq ont affiché une tendance légèrement haussière. Au final, le Dow Jones a progressé de 1,81 point ou 0,01% à 15 545,55 points. Parmi les plus grands gagnants de l’indice figurent Microsoft (+1,94%), Hewlett-Packard (+1,47%) et Bank of America (+1,15%). Les plus grands perdants ont été McDonald’s (-2,68%), Intel (-1,17%) et Walt Disney (-1,17%).

Le S&P500 a grimpé de 3,44 points ou 0,20% à 1 695,53 points. Le Nasdaq a avancé de 12,77 points ou 0,36% à 3 600,39 points. Le Russell 2 000 a bondi de 0,18%.

Ce lundi les indices ont continué à se consolider proches de leurs sommets historiques. Les résultats trimestriels mixtes ainsi que l’actualité macroéconomique décevante ont pesé sur la tendance. Plus de 20% des entreprises qui composent l’indice large S&P500 ont déjà annoncé leurs résultats du deuxième trimestre 2013. 64% d’elles ont enregistré les bénéfices au-dessus des attentes. Seulement 50% d’elles ont affiché le chiffre d’affaires supérieur aux anticipations. Cette semaine environ un tiers d’entreprises du S&P500 et huit entreprises du Dow publieront leurs résultats. Ce lundi c’étaient les résultats trimestriels décevants de McDonald’s qui ont attiré l’attention des investisseurs. Les spécialistes de restauration rapide tels que Chipotle Mexican Grill (-1,75%) et Yum ! Brands (-0,85%) ont terminé dans le rouge. Le secteur de produits de grande consommation et celui des services aux consommateurs ont également été tirés vers le bas par McDo. Parmi les autres secteurs qui ont exercé une influence négative sur les indices figure le secteur énergétique. Le prix du pétrole WTI a cédé du terrain suite à une progression assez importante depuis le début de la semaine dernière. Le gaz naturel a fortement reculé suite à l’annonce des météorologues qui s’attendent aux températures modérées dans toutes les régions des États-Unis à très court terme. Ainsi, Nabors Industries (-2,37%), Noble Corp (-2,48%), Apache Corp (-1,27%), Pioneer Natural Resources (-1,25%) et Anadarko Petroleum (-1,94%) ont clôturé dans le territoire négatif. Les compagnies aurifères, telles que Newmont Mining (+5,75%), Barrick Gold (+6,17%) et GoldCorp (+5,82%) ont bien progressé aujourd’hui, tirées vers le haut par une fort rebond du prix du métal jaune.

La statistique du jour

Les ventes de logements anciens aux États-Unis ont diminué au mois de juin selon l’Association Nationale des Agents Immobiliers (NAR). Elles ont reculé de es ventes de 1,2% le mois dernier par rapport au mois précédent à 5,08 millions d’unités en rythme annualisé en données CVS alors que les analystes tablaient sur une hausse de 1,9% à 5,28 millions d’unités. Les ventes avaient atteint 5,14 millions d’unités en mai, en données révisées, leur niveau le plus haut depuis novembre 2009, après l’estimation initiale de 5,18 millions d’unités. En glissement annuel les ventes de logements existants ont bondi de 15,2%. Le prix médian des logements anciens a augmenté de 13,5% à $ 214 200.

Les entreprises à la loupe

McDonald’s (-2,68%) a terminé bien dans le rouge ce lundi après l’annonce de ses résultats du deuxième trimestre 2013. Le bénéfice ajusté par action du spécialiste de la restauration rapide est ressorti à $ 1,38 contre le consensus de $ 1,40. Son chiffre d’affaires a atteint $ 7,08 milliards alors que le marché s’attendait à $ 7,09 milliards. A restaurants comparables, l’activité globale a progressé de 1% en glissement annuel, en ligne avec les attentes de marché. Cependant, la croissance domestique américaine à magasins constants est ressortie à 1% contre les attentes d’une hausse de 1,5%. Le PDG du groupe, Don Thompson estime que le trimestre en cours restera difficile.

Netflix (-0,99% pendant la séance, -3,15% après l’annonce) a fait état de ses résultats trimestriels ce soir après la fin de cotation. Le bénéfice par action du spécialiste de streaming en ligne est ressorti à $ 0,49 contre les prévisions de $ 0,40. Son chiffre d’affaires a atteint $ 1,07 milliard, en ligne avec les attentes. 

Yahoo s’est replié de 4,29% aujourd’hui après l’annonce du rachat de 40 millions de titres Yahoo détenus par Third Point LLC au prix de $ 29,11 par action. Après cette opération, Third Point détiendra encore environ 20 millions d’actions Yahoo! représentant un peu moins de 2% du capital du groupe.

Apple a progressé de 0,32% ce lundi car BMO a relevé son objectif de cours sur le titre de la firme à la pomme de $ 450 à $ 480.

Les promoteurs immobiliers tels que DR Horton (-2,22%), Lennar (-2,05%) et PulteGroup (-1,19%), ont cédé du terrain aujourd’hui après l’annonce de la hausse de ventes de logements anciens au-dessous des attentes au mois de juin aux États-Unis.

JPMorgan Chase a grimpé de 0,71% ce lundi. D’après le Wall Street Journal la banque américaine serait proche d’un accord de $ 410 millions avec la Federal Energy Regulatory Commission concernant des accusations de manipulation des marchés de l’énergie en Californie et dans le Mid-Ouest américain.

Hasbro (+3,28%) a terminé bien dans le vert ce lundi après la publication de ses résultats trimestriels. Le bénéfice ajusté par action du fabricant des jouets s’est élevé à $ 0,29 contre le consensus de $ 0,34. Son chiffre d’affaires a décliné de 5,5% en glissement annuel à $ 766 millions alors que les analystes prévoyaient $ 795 millions. La marge opérationnelle est ressortie à 10% après 10,6% au deuxième trimestre 2012.

Halliburton a abandonné 1,64% aujourd’hui suite à la présentation de ses résultats trimestriels. Le bénéfice par action du spécialiste des services pétroliers est ressorti à $ 0,73 contre le consensus de $ 0,72. Son chiffre d’affaires a avancé de 4,3% en glissement annuel à $ 7,3 milliards alors que les analystes l’estimaient à $ 7,25 milliards. Le groupe a par ailleurs finalisé $ 1 milliard de rachats d’actions durant le trimestre, et augmente à $ 5 milliards son autorisation de rachats de titres.

Kimberly-Clark a reculé de 1,83% aujourd’hui après avoir fait état de ses résultats trimestriels. Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels du spécialiste de produits de grande consommation s’est établi à $ 1,41 contre les anticipations de $ 1,39. Son BPA net a été de $ 1,36 après $ 1,26 il y a un an. Son chiffre d’affaires est resté stable en glissement annuel à $ 5,27 milliards alors que les analystes tablaient sur $ 5,34 milliards.

Demain

15h : Indice des prix immobiliers de la FHFA


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article