Wall Street hésite

Mots-clefs : , ,

Les futures sur le Dow fluctuaient entre 14 950 et 15 000 points pendant toute la nuit et toute la matinée et ce jusqu’à l’ouverture du marché. Les indices, eux, progressaient au début de cotation. Mais après avoir culminé à 15 049 points vers 17h, le Dow et les autres indices se sont orientés à la baisse. Pendant la dernière heure de cotation ils ont rebondi. Au final, le Dow Jones a terminé en repli de 42,55 points ou 0,28% à 14 932,41 points. Parmi les plus grands gagnants de l’indice figurent JPMorgan (+1,32%), Merck (+0,5%) et Procter&Gamble (+0,54%). Les plus grands perdants ont été Boeing (-1,71%), General Electric (-1,89%) et Travelers (-1,59%).

Le S&P500 a cédé 0,89 point ou 0,06% à 1 614,07 points. Le Nasdaq a reculé de 1,09 point ou 0,03% à 3 433,40 points. Le Russell 2 000 a fléchi de 0,19%.

Ce mardi les indices ont terminé légèrement dans le rouge alors que les commandes industrielles aux États-Unis au mois de mai soient ressorties supérieures aux anticipations et que le Président de la Fed de New York, William Dudley, a déclaré que même si la croissance économique dans le pays devrait accélérer en 2014, la Fed pourrait prolonger le programme de rachats d’actifs si les conditions économiques ne sont pas en ligne avec les attentes de la Réserve Fédérale.

Pour la quatrième séance consécutive le Dow se consolidait autour de la barre de 15 000 points. Cette semaine les investisseurs sont particulièrement hésitants pour plusieurs raisons. Premièrement, ils attendent avec impatience la publication officielle des chiffres de l’emploi ce vendredi. Deuxièmement, la semaine prochaine la saison des résultats débutera avec l’annonce des résultats du deuxième trimestre d’Alcoa lundi après la clôture du marché. Finalement, cette semaine l’activité risque d’être réduite car jeudi le marché américain sera fermé pour cause de Jour de l’Indépendance.

Dans ce contexte d’hésitation les secteurs ont terminé en ordre dispersé, affichant les performances médiocres. En effet, aucun secteur n’a enregistré une hausse/baisse supérieure à 1%. Les obligations d’état américain, elles, ont progressé, tirées vers le haut par les propos de William Dudley. Les matières premières ont clôturé mixtes. Tandis que les prix énergétiques ont bondi, tirés vers le haut par les tensions en Egypte, les métaux tels que l’or, l’argent, le platine, le palladium et le cuivre ont cédé du terrain.

La statistique du jour

Les commandes à l’industrie américaine ont augmenté de 2,1% en mai 2013, selon le Département du Commerce, tandis que les analystes tablaient sur une hausse de 2%. En avril elles avaient bondi de 1,3% (+1% initialement estimé). Hors matériel de transport, les commandes ont grimpé de 10,9%.

Les entreprises à la loupe

Constellation Brands a reculé de 3,56% ce mardi suite à l’annonce de ses résultats trimestriels. Le bénéfice ajusté par action du spécialiste de boissons alcoolisées est ressorti à $ 0,38 contre le consensus de $ 0,41. Son BPA net a été de $ 0,27. Son chiffre d’affaires a augmenté de 6% en glissement annuel à $ 673 millions alors que les analystes misaient sur $ 674 millions. Pour l’exercice fiscal 2014 le groupe anticipe que son BPA sera compris entre $ 2,60 et $ 2,90.

Dell a gagné 0,53% aujourd’hui. Selon Reuters, l’investisseur activiste Carl Icahn peut compter sur $ 5,2 milliards d’engagements de prêts pour financer son offre sur Dell.

Zynga (+6,51%) a continué sa progression ce mardi car le spécialiste des jeux en ligne a annoncé la nomination de Don Mattrick au poste de PDG. L’ancien dirigeant de la division des loisirs interactifs de Xbox à Microsoft remplace ainsi le fondateur de Zynga, Mark Pincus, qui restera président du conseil d’administration et directeur des produits du groupe.

Le secteur automobile a gagné du terrain aujourd’hui suite à l’annonce de ventes de véhicules au mois de juin aux États-Unis. Ainsi, General Motors (+0,29%) a déclaré que ses ventes le mois dernier ont bondi de 6,5% en glissement annuel alors que les analystes anticipaient une hausse de seulement 1,3%. GM a vendu 264 843 véhicules en juin, affichant les ventes mensuelles les plus importantes depuis septembre 2008. Ford (+2,8%) a indiqué que ses ventes ont augmenté de 13% en glissement annuel tandis que les analystes prévoyaient une progression de 12%. Mais ses ventes sont 4,4% au-dessous de celles enregistrées en mai. Chrysler a fait état d’une hausse de 8,2% de ses ventes le mois dernier aux États-Unis alors que les analystes tablaient sur +10%. Les ventes de Toyota (+1,21%) aux Etats-Unis ont grimpé de 9,8% en juin en glissement annuel contre les attentes de +7%. Honda (+1,28%) a vu ses ventes avancer de 9,7% le mois dernier aux États-Unis, bien au-dessus du consensus.

DaVita Healthcare (-5,9%) a été le deuxième plus grand perdant du S&P500 ce mardi. Le spécialiste de la dialyse a plongé suite à la proposition des autorités américaines de réduire plus que prévu les remboursements aux acteurs de ce marché. Ainsi, Centers for Medicare et Medicaid Services ont proposé lundi soir de diminuer de 9,4% en 2014 les remboursements des dialyses, un chiffre plus élevé qu’attendu par les analystes.

Abbott Laboratories (-0,49%) et Mead Johnson Nutrition (-5,72%) ont reculé aujourd’hui car ces deux entreprises sont parmi les cinq spécialistes étrangers de lait pour les bébés sous l’investigation des autorités chinoises pour une possible violation des lois anti-trust, selon Beijing Times.

Newmont Mining s’est replié de 3,38% ce mardi car Jefferies a dégradé sa recommandation sur le titre de la compagnie aurifère, le trouvant désormais sous-performant.

Demain

13h30 : Indice de la Mortgage Bankers Association

14h15 : Rapport mensuel de l’emploi d’ADP

14h30 : Balance commerciale

16h : ISM des services

16h30 : Rapport hebdomadaire des stocks pétroliers


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article