Wall Street: Microsoft s’envole de 7,29%

Mots-clefs : , , , ,

Les futures sur le Dow évoluaient au-dessus de 14 950 points entre minuit et 7h du matin, s’orientant ensuite à la baisse. Après avoir atteint 14 921 points vers 9h15 les contrats à terme ont commencé à rebondir. Les indices, eux, reculaient au début de cotation. Mais assez rapidement, à partir de 16h15, ils ont commencé à progresser. Ils gagnaient du terrain jusqu’à la fin de cotation. Au final, le Dow Jones a terminé en hausse de 46,62 points ou 0,31% à 15 010,36 points. Parmi les plus grands gagnants de l’indice figurent Microsoft (+7,29%), AT&T (+1,39%) et Verizon (+1,25%). Les plus grands perdants ont été Travelers (-0,45%), Cisco (-0,62%) et Caterpillar (-0,33%).

Le S&P500 a bondi de 6,51 points ou 0,39% à 1 663,47 points. Le Nasdaq a grimpé de 19,09 points ou 0,52% à 3 657,79 points. Le Russell 2 000 a avancé de 0,18%.

Ce vendredi les indices ont légèrement progressé, continuant leur rebond entamé jeudi. La majorité de secteurs ont terminé dans le vert, menés par celui de l’énergie et celui de matières premières. Les industriels et le secteur de services aux consommateurs ont été les seuls à clôturer dans le territoire négatif. Les obligations d’état américain, elles, ont gagné du terrain, le taux obligataire à dix ans reculant à 2,816%. Plusieurs responsables de la Fed se sont exprimés ce vendredi à Jackson Hole où un symposium de banquiers centraux a lieu chaque année. Traditionnellement présent, Ben Bernanke, le président de la Réserve Fédérale, était absent. Le président de la Fed d’Atlanta, Dennis Lockhart, a déclaré sur la chaîne CNBC que les données macroéconomiques devraient montrer la croissance soutenue aux Etats-Unis pour que la Fed commence à ralentir le rythme de rachat d’actifs. Néanmoins, il n’a pas exclu une réduction de QE dès le mois prochain. Le président de la Fed de San Francisco, John Williams, a indiqué que la réduction de ce programme dépend des conditions économiques. Ces propos ne font que confirmer que pour l’instant aucune décision n’a été prise et qu’il n’y a pas de consensus solide parmi les membres du FOMC.

La statistique du jour

D’après le Département américain du commerce, les ventes de logements neufs aux Etats-Unis au mois de juillet 2013 se sont établies sur un rythme annualisé de 394 000 unités après 455 000 en juin (497 000 en première estimation) et contre les attentes de 487 000.

L’actualité des entreprises

Microsoft s’est envolé de 7,29% ce vendredi après l’annonce du départ de son PDG, Steve Ballmer dans douze mois. Un comité spécial dirigé par le directeur indépendant du conseil d’administration, John Thompson, mènera la recherche d’un nouveau directeur général.

Marvell Technology s’est replié de 6,02% aujourd’hui après avoir dévoilé ses résultats trimestriels. Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels du spécialiste de puces s’est élevé à $ 0,23 contre le consensus de $ 0,19. Son BPA net a été de $ 0,12 après $ 0,16 il y a un an. Son chiffre d’affaires a fléchi de 1% en glissement annuel à $ 807,1 millions alors que les analystes tablaient sur $ 791,4 millions. Pour le trimestre en cours le groupe estime que son BPA sera compris entre $ 0,23 et $ 0,27 contre les attentes des analystes de $ 0,24. Marvell anticipe que son chiffre d’affaires sera compris entre $ 850 et $ 890 millions alors que les analystes prévoyaient $ 845,23 millions.

Foot Locker a reculé de 2,94% après l’annonce de ses résultats trimestriels. Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels de la chaîne de magasins spécialisé dans les articles de sport est ressorti à $ 0,46 contre le consensus de $ 0,47. Son BPA net a été de $ 0,44 après $ 0,39 un an plus tôt. Son chiffre d’affaires a augmenté de 6,4% en glissement annuel à $ 1,45 milliard, en ligne avec les attentes.

Aeropostale a chuté de 20,22% aujourd’hui suite à la publication de ses résultats trimestriels. La perte ajustée par action de la chaîne de magasins d’habillement s’est établie à $ 0,34 contre les anticipations de -$ 0,24. Sa perte nette par action a été de $ 0,43 après $ 0,00 un an plus tôt. Son chiffre d’affaires a décliné de 6% en glissement annuel à $ 454 millions alors que les analystes misaient sur $ 455 millions.

Gap (-0,1%) a terminé dans le rouge après la présentation de ses résultats trimestriels. Le bénéfice par action de la chaîne de magasins d’habillement est ressorti à $ 0,64, en ligne avec les attentes, après $ 0,49 un an plus tôt. Son chiffre d’affaires a bondi de 8,4% en glissement annuel à $ 3,87 milliards alors que le marché s’attendait à $ 3,83 milliards. Ainsi, le groupe a revu à la hausse sa prévision du BPA pour toute l’année, anticipant désormais qu’il sera compris entre $ 2,57 et $ 2,65 contre la fourchette précédente allant de $ 2,52 à $ 2,60.

Pandora a plongé de 12,94% ce vendredi après l’annonce de ses résultats trimestriels jeudi soir après la clôture du marché américain. Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels s’est élevé à $ 0,04 contre le consensus de -$ 0,02. Sa perte nette par action a été de $ 0,03 après -$ 0,04 un an plus tôt. Son chiffre d’affaires s’est envolé de 55% en glissement annuel à $ 157,4 millions alors que les analystes tablaient sur $ 156,24 millions. Pour le trimestre en cours le groupe anticipe que son CA sera compris entre $ 174 et $ 179 millions avec le BPA ajusté allant de $ 0,03 à $ 0,06 contre le consensus de $ 0,08.

Goldman Sachs (-0,48%), JPMorgan (+0,28%), Wells Fargo (+0,66%) et Morgan Stanley (+0,38%) ont clôturé en ordre dispersé ce vendredi. L’agence de notation Moody’s a indiqué qu’à cause d’une baisse du soutien gouvernemental elle envisageait d’abaisser à moyen terme de la note de dette de ces quatre banques.

Expedia (+5,1%) a été parmi les plus grands gagnants du S&P500 ce vendredi car le site spécialisé dans les voyages a annoncé le partenariat de long terme avec Travelocity, un autre site de voyages.

Les promoteurs immobiliers, tels que DR Horton (-2,85%), Lennar (-2,89%) et PulteGroup (-1,59%), ont été parmi les plus grands perdants du S&P500 suite à l’annonce de ventes de logements neufs aux Etats-Unis en juillet qui sont ressorties au-dessous des attentes.

Lundi

14h30 : Commandes de biens durables


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article