CAC 40 : Le CAC ne parvient pas à rebondir, freiné par les craintes entourant le variant Delta

Mots-clefs : , , , , , ,

(BFM Bourse) – Les gains matinaux du CAC se sont réduits comme peau de chagrin malgré une nouvelle ouverture dans le vert à Wall Street, synonyme de records pour le Nasdaq et le S&P.

À quelques jours de la fin du semestre donc en pleine saison estivale, comme en témoignent le volume d’échanges qui reste scotché sous les 3 milliards d’euros, les opérateurs parisiens font preuve d’attentisme face aux interrogations persistantes concernant l’inflation, auxquelles s’ajoutent le retour au premier plan de craintes sanitaires. Ce qui se traduit par un -très- modeste rebond de l’indice phare (+0,14% à 6.567,13 points) au lendemain d’une baisse de 0,98% et alors qu’il a repris jusqu’à 0,6% peu avant l’ouverture, pourtant dans le vert, de la Bourse de New York.

Après un début de séance positif rimant avec de nouveaux sommets historiques pour le S&P et le Nasdaq toujours tiré par les GAFAM, les principaux indices de Wall Street réduisaient également sensiblement leur avance en fin de matinée. Peu avant 18h, l’indice à vocation technologique est même revenu à l’équilibre, quand le S&P et le Dow Jones affichent de timides progressions de 0,1% et 0,2%.

“L’humeur des marchés n’est pas si joyeuse en ce début de semaine. Les nouvelles de l’augmentation des cas de Covid, de nouvelles mesures de confinement et de restrictions rétablies concernant les voyages ont jeté un froid sur les marchés actions mondiaux lundi, à l’exception du secteur technologique américain”, souligne Ipek Ozkardeskaya, analyste chez SwissQuote. Si les indices européens ouvrent donc en légère hausse dans le sillage de ces nouveaux records, “il s’agit maintenant de savoir si la rotation sectorielle vers les valeurs défensives à laquelle nous assistons depuis plusieurs semaines va se poursuivre ou non ces prochains jours avant les chiffres de l’emploi américain” qui seront publiés vendredi, décrypte John Plassard, directeur des investissements chez Mirabaud.

Un moral des ménages à un pic depuis 15 mois

Aidé par le regain d’optimisme des opérateurs vis-à-vis de la reprise économique (comme en atteste l’indice du moral des ménages (de l’Insee) qui s’est inscrit à un pic de 15 mois en juin), les valeurs défensives mènent effectivement la danse au sein du baromètre parisien. Les meilleures performances reviennent ainsi à ArcelorMittal (+3,5%) et Saint-Gobain (+2,2%), alors que le secteur bancaire est également au rebond (+1,5% pour Crédit Agricole, +1,3% pour Société Générale) après avoir subi la veille un reflux des rendements souverains. De l’autre côté, URW (-2,8%) poursuit son repli des dernières séances. Le géant pharmaceutique français Sanofi lâche également 0,9% après avoir annoncé son intention d’investir deux milliards d’euros d’ici cinq ans dans la recherche et le développement sur l’ARN messager, pour prendre le virage de cette technologie innovante à l’origine des premiers vaccins contre le Covid-19.

Rexel relève ses objectifs

Rare actualité du jour, le spécialiste de la fourniture de matériel électrique Rexel, qui a relevé ses objectifs financiers annuels et table désormais sur une année record, prend 4,3%. Le groupe vise désormais une croissance organique de ses ventes comprise entre 12% et 15%, contre une précédente fourchette allant de 5% à 7%. Le titre domine le palmarès du SRD avec un gain de 4,2%. Le spécialiste des systèmes de pesage Precia Molen gagne également 3,45% (exactement 300 euros par titre) après avoir annoncé qu’il allait diviser par dix la valeur de son action, qui se négocie actuellement à ses plus hauts historiques.

Les cours pétroliers repartent légèrement de l’avant malgré le contexte où la reprise pandémique pourrait peser sur la demande mondiale, les deux références mondiales de brut (Brent et WTI) gagnant 0,5% chacun vers 18h15, autour de 74,5 dollars le baril pour le premier et 73,2 dollars pour le second. Au chapitre des devises, la monnaie unique lâche 0,17% face au billet vert à 1,1906 dollar.

Quentin Soubranne – ©2021 BFM Bourse

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article