CAC 40 : Malgré un léger repli vendredi, la Bourse de Paris enregistre un gain hebdomadaire de 0,8%

Mots-clefs : , , , , , , , ,

(BFM Bourse) – L’actualité comme les volumes se sont mis en sourdine vendredi, mais l’indice tricolore affiche néanmoins une performance hebdomadaire positive grâce à l’essor de la séance de jeudi, à la faveur de l’accord sur le gigantesque budget d’investissement dans les infrastructures conclu aux Etats-Unis. Les valeurs liées à la construction et aux matériaux de base en ont particulièrement profité.

Revenu jeudi à proximité de ses récents sommets (les opérateurs ayant temporairement mis de côté leurs craintes vis-à-vis du resserrement monétaire à venir), le baromètre parisien a passé la journée de vendredi en repli, malgré les progrès réalisés à Washington sur le plan de relance et d’infrastructures. Un repli toutefois très modéré, le CAC 40 terminant d’ailleurs à peu de distance de l’équilibre, à 6.622,87 points (soit -0,12%). Les volumes de transactions se sont par ailleurs nettement contractés à 2,7 milliards d’euros, attestant de l’attentisme des opérateurs.

Le bilan de la semaine reste donc globalement positif (+0,82%), traduisant une confiance intacte voire renforcée dans les perspectives d’expansion de l’économie mondiale, alors que la semaine précédente la perspective de la fin des largesses monétaires de la Fed avait quelque peu freiné les velléités des investisseurs.

L’accord conclu jeudi entre le président des Etats-Unis, Joe Biden, et un groupe de sénateurs en vue d’un plan d’investissement dans les infrastructures, de 973 milliards de dollars sur cinq ans, a été le principal moteur cette semaine.

Outre-Atlantique, les principaux indices s’acheminaient également vers une fin de semaine en légère progression, avec 0,3% de gains pour le S&P 500 et +0,6% pour le Dow Jones (alors que le Nasdaq restait quasi-stable) au moment de la clôture européenne.

Les mouvements sont resté limités ce vendredi au sein de l’indice phare de la cote parisienne, où le sidérurgiste ArcelorMittal (+2,6%) a encore dominé le classement, devant Danone (+1,4% ou Publicis (+1,3%). De l’autre côté, Safran, URW et Airbus ont cédé un peu plus de 1,4% chacun.

Parmi les maigres actualités du jour, le n°3 français des surgelés Ecomiam a fait part d’une expansion plus rapide que prévu de ses activités et engrangé 3,75%.

Le plasturgiste du Val-de-Loire,Plastivaloire donc, a finalement cédé 1,3% après être revenu à ses objectifs annuels initiaux (renonçant aux ambitions relevées en février). Certes le groupe a publié les meilleurs résultats semestriels de son histoire, mais prévenue que la pénurie de semi-conducteurs pesait sur les cadences de production de ses clients constructeurs automobiles, réduisant sa visibilité.

Les cours pétroliers bouclaient une cinquième semaine consécutive de hausse à la faveur de signaux positifs sur la reprise de la demande, tant en Europe, qu’en Chine et aux Etats-Unis. Le baril de Brent se traitait à 75,20 dollars (+0,52%) en fin de journée quand celui de WTI gagnait 0,98% à 74,02 dollars.

Côté devises, la monnaie unique européenne peinait toujours à affirmer son rebond face au billet vert (+0,08% à 1,1940 dollar).

Guillaume Bayre – ©2021 BFM Bourse

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article