Nasdaq Composite : Une respiration des cours, mais un directionnel de fond non contesté

Mots-clefs : , , , , , , ,

(BFM Bourse) – Coup de froid hier avec un FOMC sans aucun relief, et une poursuite du bal des résultats mi-figue, mi-raisin.

La Fed a, comme largement anticipé, laissé ses taux directeurs fédéraux inchangés dans une bande comprise entre 0 et 0,25%, en précisant que le rythme de la reprise économique serait conditionné au développement de la pandémie et au déploiement de la campagne de vaccination. Rappelons que le nouveau locataire de la Maison Blanche, J. Biden, a promis 100 millions de doses injectés dans les 100 premiers jours de mandat.

J Plassard (Mirabaud) a synthétisé: “En affirmant que les perspectives économiques restaient hautement incertaines et en passant le témoin(pour le moment en tout cas) au nouveau gouvernement Biden et son nouveau plan de relance, Jerome Powell a déçu les investisseurs en adoptant un mode «wait and see». La forward guidance n’a pasfonctionné comme elle le devait…

Côté résultats trimestriels de poids lourds, la semaine est compliquée pour des titres emblématiques de l’indice, dont les sociétés publiaient mardi ou mercredi après-Bourse. Citons AMD (-6,20%), Texas Instruments (-4,98%), Starbucks (-6,51%) et Microsoft (+0,25%), Apple (-0,77%), Tesla (-2,14%) ou encore Facebook (-3,51%).

Au chapitre statistique, mercredi, ce sont les commandes de biens durables qui ont été publiées, et qui envoient des signaux contrastés en fonction de l’assiette étudiée. Dans l’acception “core”, à savoir corrigée des équipements de transports, les commandes de biens durables ont progressé de 0,7% en décembre 2020 en rythme mensuel.

La croissance américaine au 4ème trimestre 2020 en toutes premières estimations a manqué les attentes (+4.0% au lieu de +4.2%) par rapport au trimestre précédent. En revanche, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage (847K), la balance commerciale des biens, qui a vu son déficit se réduire, et les stocks des grossistes, ont battu leurs cibles respectives. A suivre les ventes de logements neufs à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La respiration des cours du 08 au 19 janvier sur l’indice Nasdaq Composite, qui a plafonné dans retracement, parfaitement à plat, est désormais terminée. Le gap haussier tracé mercredi 20 janvier, avec extension haussière immédiate, et inscription de nouveaux zéniths, milite pour une poursuite de l’ascension à court terme, soutenu par un effet psychologique appelé FOMO (Fear of Missing Out), soit la peur d’une frange d’investisseurs de rater une opportunité. Concernant le profil graphique de fond, il est et reste puissamment haussier.

Néanmoins à très court terme, une nouvelle phase de respiration est envisagée. Phase dont le cadre a été défini en ampleur par la mèche de la bougie de lundi, dont le point bas correspond à la borne haute du gap haussier du 20 janvier. Ce gap a en réalité été intégralement comblé hier.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l’indice Nasdaq Composite à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l’indice Nasdaq Composite cote en dessous de la résistance à 14000.00 points.

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite : Une respiration des cours, mais un directionnel de fond non contesté (©ProRealTime.com)

©2021 BFM Bourse

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article