Retraites: pour Bruno Le Maire, « le problème financier reste entier »

Invité sur RMC et BFMTV ce mercredi, le ministre de l’Economie s’est dit favorable à un débat autour des « modalités de retour à l’équilibre du système de retraite par répartition ».

L’explosif sujet des retraites reviendra-t-il dans le débat public avant la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron? Invité sur RMC et BFMTV ce mercredi, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a en tout cas assuré que « le problème financier reste entier », alors que le rapport du Conseil d’orientation des retraites publié mardi fait état d’un déficit du régime de 13 milliards d’euros en 2020.

« Nous savons tous que notre système de répartition auquel nous sommes attachés ne peut marcher que s’il n’y pas de déficit », a expliqué le locataire de Bercy.

« Ce n’est pas moi qui décide »

Ce dernier s’est dit « en faveur d’une réforme qui soit simple, efficace et juste » afin que « les Français puissent comprendre ce que nous leur proposons comme horizon en termes de durée du travail et de date de départ à la retraite », a-t-il dit, préconisant également de tenir « compte du fait que ce n’est pas la même chose de rentrer sur le marché du travail à 18 ou 20 ans sur un chantier du bâtiment ou démarrer à 26 à bac +6 ou 7 dans un bureau ». Enfin, l’efficacité d’une éventuelle réforme se mesurera « au rétablissement des comptes d’un régime par répartition », a ajouté le ministre de l’Economie.

Dès lors, faut-il s’attendre à un relèvement de l’âge légal de départ? « Ce n’est pas moi qui décide », a répondu Bruno Le Maire. Pour autant, « si nous décidons d’ouvrir le débat, je mettrai toutes les hypothèses sur la table » et « je souhaite qu’il y ait un débat sur les modalités de retour à l’équilibre du système de retraite par répartition, ensuite le Premier ministre et le Président de la République trancheront », a-t-il conclu.

Home Patrimoine – actualités