2015 : l’année d’une nouvelle guerre froide ?

Mots-clefs : , , , ,

Guerre froide, ce sera peut-être le terme de l’année 2015 … les relations étant loin de se réchauffer entre la Russie et les Etats-Unis.
Les raisons ? La guerre pour maintenir la suprématie du dollar, alors que le rouble ou d’autres monnaies pourraient lui damer le pion.

Autres sujets de tensions : encore et toujours le pétrole et le gaz, avec une bataille de la plus haute importance, menée pour maintenir ses parts du marché européen, pour ne pas dire du gâteau européen.
Cuba pourrait ainsi être l’endroit de la planète ou Russie et Etats-Unis se confronteraient, par procuration en quelque sorte. Mais pas sûr que cela soit pour le plus grand bien des Cubains, lesquels, en juillet dernier, lors de mon séjour sur l’île, s’avéraient d’ores et déjà très inquiets de la situation, redoutant que l’ours ne se réveille. Rajoutez des richesses en hydrocarbures récemment découvertes sur l’île des Castro … et le cocktail pourrait devenir explosif !

Quant à la bataille concernant le transit gazier lui-même, c’est l’Ukraine qui en fait actuellement les frais, les Etats-Unis y plaçant fort discrètement mais fort sûrement leurs pions aux plus hautes instances de l’Etat. L’implantation militaire russe en Crimée, lieu stratégique pour le passage de ses navires militaires n’arrangeant rien à l’affaire.

Quant à l’Algérie, affaiblie par la chute du cours du pétrole, elle pourrait tout à fois souffrir à sa manière de sa proximité avec le Sahel et d’une possible voie de contournement de l’Europe pour faire transiter le gaz russe, au plus grand dam des Etats-Unis.

Alors guerre froide en 2015 ? Il n’est pas interdit d’y penser … Alors que la guerre chaude est d’ores et déjà présente en Ukraine

Elisabeth Studer – 31 décembre 2014 – www.leblogfinance.com

A lire également :

Ukraine : incident dans une centrale nucléaire, dépendance accrue envers la Russie … ou les USA ?

Quand Fuksuhima permet au lobby pétrolier US d’exporter du gaz de schiste

Une nouvelle Guerre froide imminente selon Gorbatchev


Le Blog Finance

Partager cet article