Analyse et Stratégie : Les investisseurs de demain, que pensent-ils de la Bourse ?

Mots-clefs : , , , , ,

Actionaria, en partenariat avec Air Liquide, a réalisé une enquête sur les comportements d’investissement des jeunes. Trois générations ont été distinguées : les millennials qui ont entre 25 et 33 ans, les xennials entre 34 à 40 ans et les actionnaires visiteurs du salon qui ont en moyenne 60 ans.

Concernant les comportements d’épargne de la population interrogée, 96% des millennials et 95% des xennials épargnent régulièrement (environ 70% le font chaque mois). 78% des millennials placent leurs économies dans des livrets tandis que 16% détiennent un plan d’épargne en actions (PEA). Et les xennials ont des comportements relativement similaires. 23% des 25-33 ans et 29% des 34-40 ans pensent que les professionnels (banquiers ou conseillers en gestion de patrimoine) sont les meilleurs guides sur les opportunités d’investissement. Or les professionnels conseillent d’abord les placements structurés et sûrs, d’où les faibles investissements directs en actions. L’entourage a également un effet important sur les jeunes, les actionnaires actuels, plus âgés, peuvent ainsi avoir un rôle d’ambassadeur influent.

Investir dans l’entreprise pour son aventure

79% des 25-40 ans ont déclaré « être susceptibles d’investir en entreprise ou l’avoir déjà fait ». Ils ont compris qu’il faut une certaine part de risque pour avoir un meilleur rendement. 42% recherchent un investissement avec un risque et une rentabilité intermédiaires. Parmi les jeunes qui ont déjà investi, le crowdfunding a un certain succès chez les millennials (26% y ont déjà participé). En comparaison, les actionnaires visiteurs du salon investissent à 94% dans les actions en direct ou PEA et à 63% dans les OPCVM.

Les motivations des jeunes sont plus personnelles que celles des autres actionnaires. Ils veulent des rendements supérieurs à l’investissement traditionnel (33% des millennials comme des xennials) et préparer leur retraite (36% des xennials et 32% des millennials). Pour leur part, les actionnaires plus âgés souhaitent à 52% « bénéficier de la croissance d’une entreprise dont le modèle économique est solide ».

Les 25-40 ans sont prêts à investir s’ils prennent part à une aventure humaine et technologique. Une grande partie favorise la sécurité en préférant l’investissement dans une société du Cac 40 et une valeur moyenne. Mais une part importante choisirait une grande entreprise des nouvelles technologies, une start-up ou une entreprise solidaire : cela montre un intérêt particulier pour l’investissement socialement responsable et l’aventure liée à une entreprise.

Pédagogie financière fondamentale

La méconnaissance des démarches à suivre est un frein pour 41,4% des personnes qui ont répondu avoir le souhait d’investir. De plus, 35% des xennials déclarent ne pas passer à l’acte par manque d’information sur les possibilités d’investissement. La pédagogie financière et l’information sont ainsi très importantes pour aider les jeunes à se lancer.

Investir – Analyses et opinions – Les Echos Bourse

Partager cet article