Analyses et opinions : Cholet Dupont toujours positif sur les actions

Mots-clefs : , , , , , ,

Vincent Guenzi, stratégiste de Cholet Dupont, estime que l’environnement économique est resté favorable en janvier et que les premières publications de résultats ont été satisfaisantes. Si la remontée de l’inflation a été plus forte que prévu en Europe, elle ne doit pas inquiéter, car les pressions salariales sont faibles. Une stabilisation devrait donc se produire au deuxième trimestre.

« En revanche, le contexte politique n’a pas apporté de clarté. Il reste difficile de juger ce que sera la présidence de Donald Trump même si ses premiers actes confirment les grands axes de sa politique. Après des débuts fracassants, soit Donald Trump commence à moduler ses positions protectionnistes, soit les investisseurs finiront par prendre leurs distances. Le Président devra apprendre à se confronter à la réalité et il faut bien que cela commence un jour. Le succès de sa politique est à ce prix. »

Après la hausse observée ces trois derniers mois, cet expert estime qu’une phase de consolidation des marchés actions a commencé et qu’une baisse des indices comprise entre 3 % et 5 % serait un bon point d’entrée pour accroître la surpondération en actions américaines et européennes. De fait, Vincent Guenzi surpondère à court et moyen terme les actions, en mettant l’accent sur ces deux classes d’actifs. Il est neutre sur les autres zones.

En revanche, les obligations sont sous-pondérées à court et moyen terme, en minorant les emprunts d’Etat américains et européens, ainsi que les obligations privées bien notées du Vieux Continent. En sens inverse, les obligations à haut rendement américaines et européennes ainsi que les convertibles sont surpondérées pour le court terme.

L’avis d’Investir

Comme Vincent Guenzi, nous estimons qu’une phase de consolidation devrait être mise à profit pour renforcer les positions en actions. Ainsi, nous repasserions à une surpondération dans l’hypothèse d’un Cac 40 en dessous de 4.700 points.

Investir – Analyses & opinions – Les Echos Bourse

Partager cet article