Arnaud Montebourg encense LVMH

Mots-clefs : , , ,

« La France a besoin de vous, surtout dans cette période où les Français n’osent pas suffisamment croire en eux », a affirmé Arnaud Montebourg, en visitant dans la matinée l’atelier historique de Vuitton à Asnières (région parisienne), alors que Louis Vuitton génère l’essentiel des profits de LVMH. Cet atelier historique est l’un des 42 sites ouverts par LVMH ce week-end au public et qui ont accueilli samedi plus de 60.000 visiteurs.

« Félicitations au groupe LVMH, continuez à aller encore plus vite encore plus loin, nous ne nous en porterons que mieux ! », a-t-il lancé devant Antoine Arnault, fils du PDG Bernard Arnault et directeur général de Berluti, et devant Patrick Louis Vuitton, arrière-arrière-petit-fils du fondateur de la première marque de luxe mondiale.

28,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires

« Les résultats que vous affichez en forte progression montrent à quel point la locomotive que vous êtes continue sur sa vitesse, et c’est un point important pour notre pays », a dit M. Montebourg.

LVMH, qui détient plus de 60 marques, a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires de 28,1 milliards d’euros et un bénéfice net de 3,43 milliards. Il emploie plus de 100.000 personnes dans le monde dont 22.000 en France.

« Vous jouez un rôle moteur », alors que la France doit « reconstruire des filières qui ont été abîmées par la crise », a estimé Arnaud Montebourg.

Il visitait cet atelier avec la ministre de l’Artisanat et du Tourisme Sylvia Pinel, qui a salué « les nombreux savoir-faire rares et précieux » que perpétue selon elle Vuitton.

« Vous pouvez être fiers, vous faites rayonner la France »

Tous deux se sont extasiés sur les diverses étapes de fabrication, se faisant expliquer par les ouvriers la découpe du cuir, le tannage, comment l’on colle, presse, pique et coud… « Vous pouvez être fiers, vous faites rayonner la France. Je n’avais jamais vu un sac Vuitton parce que je m’intéresse peu à ces produits, mais c’est éblouissant ! », a lâché Arnaud Montebourg en se pâmant devant un modèle « Néo-Steamer » turquoise.

Les relations entre LVMH et le gouvernement s’étaient tendues à l’automne lorsque Bernard Arnault avait envisagé de prendre la nationalité belge, projet auquel il a finalement renoncé.

LVMH ouvrait samedi et dimanche en Europe les coulisses de sites de mode, maroquinerie, vins et autres parfums, dont ceux de Dior, Guerlain, Bulgari, Moët & Chandon, Hennessy, Chaumet ou Tag Heuer…

Plus de 60 000 visiteurs

Plus de 60.000 visiteurs ont été accueillis dès la première journée, selon le groupe, les visiteurs se pressant notamment chez Vuitton, Dior et Chaumet, et les visites continuaient jusqu’à dimanche.

En octobre 2011, la première édition de ces « Journées particulières », une opération de communication aussi vaste qu’inédite dans le secteur du luxe, avait attiré plus de 100.000 visiteurs dans 25 lieux.

Vuitton attendait à lui seul environ 2.600 personnes ce week-end sur plusieurs sites dont l’atelier Asnières, où travaillent 230 personnes et où sont fabriquées les commandes spéciales de sacs et de malles.

Devant la grille, s’étirait samedi une longue file d’attente, a constaté l’AFP.La première visiteuse reçue était arrivée à 06H30, alors que les portes ouvraient à 10H00.

Devant les salons Dior avenue Montaigne, les plus matinaux étaient là dès 5h10, selon LVMH.

(Avec AFP)


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article