Banque en ligne : la Banque postale lancera son offre « avant l'été »

Mots-clefs : , , , , , ,

La Banque Postale lancera au printemps sa banque en ligne, qui sera ensuite commercialisée « avant l’été » dans 2 000 bureaux de poste, indique dimanche Rémy Weber, le président du directoire, dans un entretien aux Echos.

La filiale bancaire de la Poste avait annoncé en février dernier qu’elle proposerait au grand public au printemps 2019 sa banque en ligne, baptisée « Ma French Bank ».

« Nous serions prêts à lancer Ma French Bank début 2019 mais beaucoup de néobanques sont déjà sur le marché. Nous voulons sortir une offre différente des autres, avec entre autres du crédit à la consommation et du crowdfunding », détaille Rémy Weber dans la version en ligne du quotidien économique.

« Nous allons donc lancer une première offre sur internet au printemps, avec une commercialisation grandeur nature dans 2 000 bureaux de Poste avant l’été », indique-t-il.

La Banque postale vise « plus d’un million de clients d’ici cinq ans », et précise que sur les 1,5 milliard d’euros qu’elle va investir en développement dans le numérique « sur quatre ou cinq ans », 100 millions seront consacrés à « Ma French Bank ».

« Nous avons deux fois plus de clients âgés de plus de 75 ans que les autres banques. Et nous n’arrivons pas à compenser par une conquête suffisante. Nous devons faire des progrès dans la conquête des clients jeunes », souligne le président du directoire.

Par ailleurs, il souligne que le rapprochement avec CNP Assurances pour créer un grand pôle public de banque et d’assurances, « doit nous donner une assise qui nous permettra d’assurer notre développement ».

« L’objectif est d’obtenir tous les feux verts en 2019 afin d’être en mesure de consolider le groupe début 2020 », précise le président du directoire.

Il souligne que « la gouvernance restera identique. On va écrire une nouvelle histoire avec un vrai projet industriel pour une compagnie d’assurance qui restera cotée, dotée de plusieurs partenariats de distribution et qui poursuivra ses développements à l’international ».

En 2017, la Banque Postale avait dégagé un bénéfice net de 764 millions d’euros, soit une progression de 10,1% par rapport à l’année précédente. Ses revenus avaient également progressé, avec un produit net bancaire (équivalent du chiffre d’affaires pour le secteur bancaire) de 5,7 milliards, soit une hausse de 1,5%.

Actualité économique sur cbanque.com

Partager cet article