CAC 40 : La Bourse de Paris attend tranquillement dans le vert le verdict de la Fed

Mots-clefs : , , , , , ,

EuronextEuronext

(Tradingsat.com) – La Bourse de Paris a fini en légère hausse (+0,16%) mercredi, les investisseurs attendant tranquillement dans le vert le verdict monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) à l’issue d’une réunion de deux jours.

L’indice CAC 40 a pris 8,72 points pour terminer la séance à 5.529,22 points, dans un volume d’échanges étoffé de 4,4 milliards d’euros. Lundi, il avait fini en hausse de 0,68%.

Après des premiers pas hésitants, la cote parisienne s’est hissée timidement dans le vert et s’y est maintenue jusqu’à la fin de la séance.

« Les marchés sont restés plutôt attentistes avant l’issue de la réunion de la Fed ce soir », même si les investisseurs n’anticipent pas d’annonces particulières, a souligné auprès de l’AFP Marco Bruzzo, directeur général délégué de Mirabaud Asset Management.

La Banque centrale américaine (Fed) devrait en effet laisser ses taux directeurs inchangés mercredi, tout en se penchant sur le rythme des hausses à venir alors que l’inflation pointe.

« Il y a également pas mal d’indicateurs de premier plan attendus demain aux Etats-Unis et encore beaucoup de résultats d’entreprises d’ici la fin de semaine », ce qui alimente aussi une certaine prudence, a-t-il complété.

« Les publications de sociétés déjà publiées sont assez bien saluées par le marché jusqu’ici », ce qui lui permet « de continuer à progresser » un peu, a ajouté l’expert.

Selon lui, « les inquiétudes liées à Apple ont en particulier été levées avec des résultats supérieurs aux attentes, et cela a fait redémarrer tout le secteur des semi-conducteurs qui avait souffert de ces craintes ».

Dans cet environnement plus confiant, les valeurs cycliques, les plus sensibles à la conjoncture « ont repris des couleurs, tandis que les titres défensifs ont été un peu délaissés », a complété M. Bruzzo.

Du côté des indicateurs, le secteur privé a continué de créer de nombreux emplois en avril aux Etats-Unis, mais moins que prévu, et la croissance économique de la zone euro a fortement ralenti au premier trimestre.

Les stocks hebdomadaires de pétrole brut ont fortement augmenté outre-Atlantique.

Sur le front des valeurs, Vivendi a profité (+3,88% à 22,56 euros) de l’annonce mardi du fait que son directoire présenterait le 17 mai, lors de la réunion de son conseil de surveillance, les premiers travaux concernant les hypothèses d’évolution du capital de sa filiale de production et diffusion musicale Universal Music Group (UMG).

Air France a bondi de 6,37% à 8,66 euros. La compagnie prévoit de maintenir près de 85% des vols jeudi, soit le taux le plus élevé depuis le début du conflit salarial en février, a-t-elle annoncé mercredi dans un communiqué.

STMicroelectronics, fournisseur de composants d’Apple, était soutenu (+4,55% à 18,945 euros) par les résultats solides du géant américain.

Ubisoft a été porté (+3,31% à 81,88 euros) par un début de suivi de son titre par KeyBanc Capital Markets, avec une recommandation à « sur-performance ».

Schneider Electric a reculé de -2,55% à 73,36 euros alors que le groupe a annoncé le rachat de la branche électrique du groupe indien d’ingénierie Larsen and Toubro pour 140 milliards de roupies, soit environ 1,75 milliard d’euros, en partenariat avec le fonds souverain singapourien Temasek.

Alstom a progressé de 1,67% à 38,34 euros. Le constructeur français est pressenti pour fournir le matériel roulant de trois lignes du futur métro automatique du Grand Paris, a indiqué mercredi la Société du Grand Paris (SGP).

L’action du groupe minier Eramet a flambé de +8,19% à 155,90 euros, dopée par la nette hausse des cours du nickel.

Avec AFP

Actu et Conseils – Trading Sat

Partager cet article