CAC 40 : La Bourse de Paris clôture dans le rouge sous l'influence des Etats-Unis

Mots-clefs : , , , , , , ,

EuronextEuronext

(Tradingsat.com) – La Bourse de Paris a terminé en baisse mercredi (-0,57%), rompant avec six séances de hausse, les investisseurs se montrant prudents face à la fragilité des marchés américains.

L’indice CAC 40 a cédé 30,86 points, à 5.413,30 points, dans un volume d’échanges étoffé de 3,8 milliards d’euros. La veille, l’indice avait fini en légère hausse de 0,10%.

La cote parisienne a ouvert en recul et a ensuite accentué ses pertes progressivement.

Ces derniers jours, « l’Europe avait réussi à se déconnecter de ce qui se passait à Wall Street » mais aujourd’hui, le marché parisien a été rattrapé par les craintes américaines, a expliqué à l’AFP Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

L’inquiétude est notamment alimentée par le franchissement du seuil des 3% par le taux d’emprunt à dix ans des États-Unis, a-t-il poursuivi.

Dans ce contexte, « le marché a sanctionné plus vite les mauvaises nouvelles pour les entreprises qui publiaient leurs résultats et n’a à l’inverse pas récompensé les bonnes », selon lui.

L’expert a également estimé que « les questions commerciales et les craintes géopolitiques » liées notamment au dossier du nucléaire iranien, pesaient sur la cote.

Fruit d’âpres négociations diplomatiques entre l’Iran et le groupe 5+1 (Allemagne, Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni et Russie), l’accord de Vienne, signé en juillet 2015, semble aujourd’hui fragilisé. Depuis son arrivée à la Maison Blanche en janvier 2017, Donald Trump n’a cessé de brocarder l’accord conclu par son prédécesseur.

Du côté des indicateurs, l’agenda était relativement pauvre, hormis le moral des ménages français en légère hausse, et surtout les stocks hebdomadaires de pétrole outre-Atlantique ont progressé de façon inattendue aux États-Unis la semaine dernière tandis que la production a atteint un nouveau record dans le pays.

Le gouvernement allemand a de son côté légèrement abaissé sa prévision de croissance pour cette année, à 2,3% contre 2,4% auparavant.

Sur le front des valeurs, le groupe de luxe Kering a pris la tête de l’indice CAC 40 avec une hausse de 4,61% à 458,40 euros, dopé par un chiffre d’affaires en forte hausse au cours du premier trimestre grâce aux bonnes performances de Gucci.

Avec AFP

Actu et Conseils – Trading Sat

Partager cet article