Café : les cours au plus bas depuis 7 ans …. avant le passage du typhon Haiyan au Vietnam

Mots-clefs : , , , , ,

Les cours du café auront plongé cette semaine, toujours plombé à l’heure actuelle par une offre pléthorique et des perspectives d’abondantes récoltes.
Une tendance qui pourrait rapidement s’inverser tout de même alors qu’au Vietnam – important producteur –plus de 600.000 personnes ont d’ores et déjà été évacuées à l’approche du typhon  Haiyan qui doit frapper le pays après avoir balayé le centre des Philippines où de nombreuses victimes sont à déplorer. Les achats spéculatifs pourraient être nombreux dès lundi matin, le 11 novembre n’étant pas férié pour tout le monde ….

Les cours du café sont ainsi tombés jeudi à des plus bas depuis plusieurs années, l’arabica atteignant à New York un niveau qui n’avait été plus vu depuis le 19 octobre 2006, à 100,95 cents la livre.  Parallèlement à Londres, le robusta enregistrait un plus bas depuis le 10 juin 2010, à 1431 dollars la tonne.  Depuis le début de l’année, les cours du café ont diminué de 24% à Londres et de 31% à New York, tombant de plus bas en plus bas depuis cet été.

Selon les analystes, la perspective d’une récolte record au Brésil – premier producteur et exportateur mondial de café – continue de peser sur les prix, une récolte de 60 millions de sacs étant en effet attendue lors de la saison prochaine.
Une récolte record est d’ores et déjà attendue cette saison, pourtant une année creuse de son cycle biennal de culture caféière, le pays tablant sur 47,54 millions de sacs.  Selon les données du Conseil des exportateurs de café du Brésil (CeCafé), les exportations du pays sont en hausse de 13,7% sur les dix premiers mois de l’année par rapport à 2012.

En Colombie (quatrième exportateur mondial de café), le volume récolté à l’heure actuelle est de 8,66 millions de sacs, ce qui constitue une hausse de 43% par rapport à l’année dernière.

Enfin, jusqu’à présent, les analystes s’attendaient à une récolte record au Vietnam, le deuxième exportateur mondial de café, laquelle était encore attendue il y a quelques jours à 25 millions de sacs. Sans compter sur les impacts du typhon Haiyan qui pourrait changer grandement la donne …
Selon le site officiel d’information VNExpress, le Vietnam a déplacé plus de 600.000 personnes avant l’arrivée de Haiyan. Les autorités ont indiqué dimanche qu’elles s’attendaient désormais à son passage lundi matin.
Près de 200.000 des personnes évacuées dans les provinces du centre ont été autorisées à rentrer chez elles en raison d’un changement de trajectoire du typhon vers le nord. Lequel a conduit à l’évacuation dimanche de 52.000 personnes supplémentaires.
Quelque 170.000 soldats ont été mobilisés pour participer aux opérations de secours.

Haiyan, considéré l’un des plus puissants typhons à jamais avoir touché terre depuis des décennies, devrait néanmoins avoir un peu perdu de sa force lorsqu’il frappera le Vietnam, si l’on en croit les spécialistes.
Selon le Premier ministre Nguyen Tan Dung, lequel s’exprimait vendredi lors d’une réunion d’urgence – il n’en demeure pas moins « dans la catégorie des super typhons, doté d’un potentiel de développements sérieux ».
Alors que le centre du Vietnam a récemment été frappé par deux typhons, Wutip et Nari, lesquels avaient causé de sérieuses inondations, Michael Annear, représentant de la Croix-Rouge au Vietnam estime pour sa part que Haiyan est deux ou trois fois plus puissant que Wutip ou Nari et devrait faire plus de dégâts. La Croix-Rouge ajoutant que quelque 6,5 millions de Vietnamiens pourraient être affectés par le typhon.
Tous les navires ont été rappelés dans les ports et les autorités ont ordonné aux barrages hydroélectriques de renforcer la sécurité pour limiter les conséquences humaines et matérielles. 

Dimanche, les météorologues indiquaient que Haiyan s’était affaibli lors de la traversée de la mer de Chine du Sud. Le Bureau vietnamien de la météo précisant qu’il devrait être rétrogradé en catégorie 1 lorsqu’il touchera la côte du Vietnam lundi matin, soit 24 heures après ce qui avait été initialement prévu.
Mais selon la Croix-Rouge, le changement de trajectoire risque d’«élargir la zone de la catastrophe de neuf à au moins quinze provinces», forçant à disperser les opérations de secours. 

En dehors des conséquences directes du typhon sur l’offre mondiale, les experts s’attendant d’ores et déjà à un inversement de tendance, la baisse des cours diminuant les marges de producteurs, situation les contraignant à terme à réduire leurs frais d’entretien des plants de café. Contexte de nature à réduire le volume des récoltes à terme.
Au final, vendredi, en début de matinée, la tonne de robusta pour livraison en janvier valait 1457 dollars sur le Liffe de Londres, un niveau équivalent à celui enregistré le vendredi précédent à la même période de la journée.
Parallèlement sur le ICE Futures US à New York, la livre d’arabica pour livraison en décembre valait 103,70 cents, contre 105,05 cents en fin de semaine dernière.

Sources : AFP, Presse vietnamienne

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com  – 10 novembre 2013

A lire également :

.  La  CIA ferme son centre spécialisé  sur le changement climatique, Haarp en cause ?

. ONG Save the  Children : fer de lance d’une  invasion humanitaire US  via la charité business ?

. Haïti : choléra, insécurité alimentaire et perte des récoltes « justifiant » une invasion humanitaire US ?

. La fin de  la civilisation  Maya  causée  par un changement climatique …  comme celle  du Dieu  dollar ?

. Cuba : aide de  l’ONU avant  une invasion  humanitaire ?


Le Blog Finance

Partager cet article