Inde : création d’une sécurité sociale

Mots-clefs : , , ,

Bonne nouvelle pour la population particulièrement pauvre d‘Inde. Le ministre des Finances, Arun Jaitley, a annoncé samedi lors de la présentation du budget pour 2015/16 que son pays allait créer un système de sécurité sociale.

S’exprimant devant le Parlement indien, il a ainsi indiqué que le gouvernement de Narendra Modi proposait la création d’un « système de sécurité sociale universelle pour tous les Indiens, spécialement les pauvres et les défavorisés ».

Pour argumenter ses propos, le ministre a indiqué qu’une « large proportion de la population indienne est démunie de couverture assurance – santé, accident ou vie ». Ajoutant la population vieillissait et qu’elle allait manquer de retraite.

Désormais, le gouvernement propose un système qui comportera notamment une couverture en cas d’accident allant jusqu’à 200 000 roupies (2400 euros), et ce, pour une cotisation de 12 roupies par an. Il prévoit également de renforcer le système de cotisation retraite avec un abondement allant jusqu’à 50 % pour les plus faibles revenus.

Rappelons qu’à l’heure actuelle, le régime indien de protection sociale n’est pas universel. Ne prévoyant qu’une couverture très limitée, il vise surtout les employés du secteur organisé qui constitue moins de 10 % de la population.

Selon une étude réalisée par Help Age, la plus importante association qui œuvre pour le droit et la sécurité des aînés dans le pays, 90% des 80 millions de seniors indiens (plus de 60 ans) n’ont pas de sécurité sociale.

Mais ils sont toutefois de plus en plus nombreux à nécessiter soins et soutiens. « Nous risquons d’avoir à faire face à une très forte crise après 2025 lorsque le nombre de personnes âgées passera de 8% à 15% de la population » indique ainsi un responsable d’Help Age. D’autant plus que le vieillissement du pays va avoir lieu principalement en zone rurale, là où il est très difficile de s’occuper de cette population.

« La désaffection générale que l’on constate envers les personnes âgées va devoir changer, et rapidement » poursuit ainsi Help Age, estimant qu’il y a urgence à s’occuper de leurs difficultés.

Sources : ats, CLEISS, Help Age

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com – 28 février 2015


Le Blog Finance

Partager cet article