Irak, Ukraine et Gaza boostent le cours de l’or

Mots-clefs : , , , , ,

Comme quoi, encore une fois, le malheur des uns fait le bonheur des autres … L’aggravation des conflits et tensions qui règnent actuellement en Ukraine, à Gaza et en Irak a en effet boosté le cours de l’or et des autres métaux précieux durant la semaine qui vient de s’écouler.

Les analystes estiment même qu’il pourrait en être ainsi encore pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, les crises géopolitiques semblant être aussi nombreuses que tenaces par les temps qui courent.

Si durant le mois de juillet, l’or n’aura pas su profiter de l’aversion au risque pourtant croissant, la tendance s’est inversée cette semaine, au fur et à mesure de l’accroissement des tensions.

Notons tout particulièrement : les sanctions que Russie et Occidentaux instaurent réciproquement à l’autre partie sous fond de crise en Ukraine, la rupture vendredi du cessez-le-feu entre le Hamas et Israël à Gaza, ainsi que l’accord de Barack Obama pour lancer des frappes aériennes en Irak contre les jihadistes de l’État islamique.

Le précieux métal aura également profité des craintes des investisseurs quant à un possible retour de l’inflation aux États-Unis, ce qui le cas échéant pourrait conduire à une vague d’achat d’or, ses qualités de valeur refuge étant alors fortement prisées.

Reste que la vigueur du billet vert pèse actuellement sur les cours des matières premières libellées en dollars, en les rendant plus coûteuses pour les investisseurs munis d’autres monnaies.

Au final, le cours de l’or aura atteint vendredi son plus haut niveau depuis trois semaines, s’échangeant à 1322,92 dollars l’once.

Sur le London Bullion Market, l’once d’or aura terminé à 1309,75 dollars vendredi au fixing du soir, contre 1291,25 dollars le vendredi précédent.

Sources : AFP, AWP

Elisabeth Studer – 10 août 2014 – www.leblogfinance.com

A lire également :

Le cours de l’or plombé par une baisse de la demande chinoise

L’or à nouveau prisé comme valeur refuge suite à la crise en Ukraine


Le Blog Finance

Partager cet article