Irlande : le FMI plaide pour une ligne de crédit « de précaution »

Mots-clefs : , , , ,

Sur le même sujet

« L’Irlande a tout fait pour stabiliser son économie, mais elle reste affaiblie macroéconomiquement (…) Nous souhaitons un paquet, qui mettrait à disposition de l’argent en cas d’urgence — même si nous partons du principe que ce cas d’urgence n’arrivera pas », a dit M. Lipton, dans un entretien publié dans le quotidien allemand Die Welt.

Selon lui, la Troïka (le Fonds Monétaire International (FMI), la Banque Centrale Européenne (BCE) et la Commission européenne,NDLR) « devrait soutenir l’Irlande par des mesures de précaution. Ce serait le moyen de renforcer le succès ».

Et de répéter plus loin: « il s’agit d’un arrangement de précaution pour ne pas mettre en danger ce qui a été atteint ».

Une sortie du plan de sauvetage prévue le 15 décembre prochain

L’Irlande, qui a retrouvé la croissance et l’accès aux marchés financiers, devrait sortir le 15 décembre du plan de sauvetage UE-FMI, devenant ainsi le premier pays de la zone euro sous assistance à s’affranchir de l’aide de ses partenaires.

Constamment présenté par les dirigeants européens comme un modèle à suivre pour les autres pays de la zone euro sous assistance, l’Irlande avait entamé en début d’année ses négociations avec la troïka.

Une ligne de crédit de précaution pourrait lui être attribuée pour éviter toute turbulence sur les marchés au moment de sa sortie du plan d’aide.

(Avec AFP)


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article