La banque américaine JPMorgan va investir 27 M EUR en Ile-de-France

Mots-clefs : , , , ,

La banque américaine JPMorgan va investir 30 milllions de dollars (près de 27 millions d’euros) sur cinq ans en Ile-de-France, particulièrement en Seine-Saint-Denis, pour aider « les quartiers populaires » et les petits entrepreneurs, selon un communiqué diffusé lundi.

Cet « investissement philanthropique » aura pour priorité, d’une part, d’aider des jeunes et des adultes en situation de précarité à renforcer leurs compétences pour trouver des « postes solides » dans des secteurs tels que la construction, la logistique, l’informatique et le développement durable, détaille la première banque américaine dans un communiqué.

Pour cela, JPMorgan compte s’appuyer sur des associations et des instituts avec lesquels la banque avait déjà collaboré tels que Les Compagnons du Devoir, Simplon.co, Sport dans la Ville, l’AFMAe (Association pour la formation aux métiers de l’aérien), Mozaik RH et FACE.

D’autre part, la banque américaine compte aider les petites entreprises du Grand Paris, essentiellement celles implantées sur des zones touchées par la précarité, « à bénéficier des retombées de la croissance économique de la région » en les aidant à se développer et à devenir plus compétitives notamment en favorisant l’accès à des locaux commerciaux abordables.

Elle indique vouloir « collaborer avec les responsables locaux de différents secteurs en s’appuyant sur les activités de développement économique en cours et les projets d’infrastructure actuellement prévus autour de Paris ».

Pour la banque, ce projet marque également son 150e anniversaire d’existence en France.

Il sera présenté en détail mardi à Pantin par Jamie Dimon, PDG du groupe, en présence notamment de Muriel Pénicaud, ministre du Travail, Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des responsables locaux, Alexandra Dublanche, vice-présidente de la région Ile-de-France, et Stéphane Troussel, président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis.

Cet investissement s’inscrit dans le cadre d’une initiative nommée « AdvancingCities », un programme de 500 millions de dollars (près de 440 millions d’euros) sur cinq ans destinés à développer le tissu économique des zones précaires de grandes métropoles mondiales.

Les villes de Chicago, Detroit et de Washington DC ont déjà bénéficié de ce programme.

JPMorgan, première banque américaine en termes d’actifs, a enregistré en 2017 un bénéfice net de 24,4 milliards de dollars (21 milliards d’euros) et a reversé 22,3 milliards de dollars (environ 19 milliards d’euros) à ses actionnaires sous la forme de dividendes et de rachats d’actions.

Pour l’année 2017, Jamie Dimon, le PDG de la banque américaine, a perçu une rémunération de 29,5 millions de dollars (près de 26 millions d’euros), en hausse de 5,4%.

Actualité économique sur cbanque.com

Partager cet article