La Silicon Valley va forcer les constructeurs automobiles à innover selon Bosch

Mots-clefs : , , , , , , ,

Si l’on en croit Volkmar Denner, président de Bosch, l’arrivée dans le secteur automobile des géants de la Silicon Valley tels que Apple et Google va obliger les constructeurs à proposer à terme des véhicules plus autonomes et plus connectés. C’est donc une petite révolution qui voit le jour après la récente annonce de la marque à la pomme de se lancer dans l’aventure automobile.

Rappelons à cet égard que Google, Sony, Apple et d’autres entreprises de haute technologie sont intéressées à développer leurs propres véhicules à partir du logiciel et du matériel qui pourront être utilisés dans les voitures de la prochaine génération.

Pour Volkmar Denner, l’arrivée d’un prototype de véhicule élaboré par le géant de l’Internet Google démontre d’ores et déjà la perturbation potentielle que pourrait engendrer l’émergence d’une voiture Apple.

Toujours selon le dirigeant de Bosch, les groupes automobiles devront désormais être plus pro-actifs en terme de recherche sur les véhicules autonomes. Histoire de proposer autant de services à la pointe de la technologie que leurs nouveaux concurrents. Le nombre de plus en plus important d’entreprises technologiques intéressées à développer ce nouveau type de voiture ainsi que des véhicules connectés accentue la pression exercée sur l’industrie automobile, laquelle va devoir s’adapter et évoluer.

L’ambition publiquement affichée par Google de développer un véhicule autonome a bien été intégrée par les constructeurs automobiles, toujours intéressés pour tirer les leçons des succès et des échecs de cette entreprise leader dans le domaine de la technologie.

Constatant lors d’une récente conférence en Allemagne, que « Google met très fortement l’accent sur le thème des voitures autonomes», le PDG de Bosch estime que cette situation a un effet très positif pour toute l’industrie automobile. Il considère en effet que cela permet d’accélérer considérablement le rythme d’introduction de systèmes d’assistance à la conduite et de semi-automatiques.

Pour contrer cette pression accrue de la Silicon Valley, les constructeurs automobiles tels que Ford, GM et d’autres doivent désormais investir davantage de ressources dans la technologie autonome. Effet bénéfique également en terme d’emploi, selon lui, puisque les constructeurs doivent faire face à une demande accrue de travailleurs qualifiés, alors que Bosch, BMW, Volkswagen, et d’autres sociétés se battent pour conserver des employés.

Sources : (Automotive News Europe)

Elisabeth STUDER – 18 février 2015 – www.leblogfinance.com

A lire également :

Google : achat de Titan Aerospace (drones solaires), future alternative au Wifi ?

Visa pour l’Image / Pillage des images sur Internet : quelles solutions possibles ?

Charlie Hebdo : quand Visa pour l’Image redoutait que nouveau modèle économique et concentration ne portent atteinte au pluralisme


Le Blog Finance

Partager cet article