“Le gouvernement sera toujours aux côtés des chantiers de l’Atlantique”

Mots-clefs : , , , , ,

Le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici, a réitéré le soutien et “l’attachement” du gouvernement aux chantiers de l’Atlantique à l’heure où le groupe sud-coréen de construction navale STX envisage de vendre ses actifs en Europe.

Sur le même sujet

Le gouvernement français sera “toujours aux côtés” des chantiers de l’Atlantique (STX France), et suit de près le dossier, a déclaré samedi le ministre de l’Economie Pierre Moscovici, après l’annonce du groupe sud-coréen de construction navale STX qui envisage de vendre ses actifs pour tenter de résorber une dette abyssale.

“Nous suivons cette situation de près”, a déclaré Pierre Moscovici à l’AFP, ajoutant que le gouvernement avait “toujours manifesté” son “attachement aux chantiers de l’Atlantique”, et qu’il serait animé de la “volonté de garder l’emploi et l’excellence”.

Un groupe lourdement endettée

Le groupe sud-coréen de construction navale STX, lourdement endetté, envisage de vendre ses actifs en Europe, notamment ses chantiers navals en France et en Finlande, ainsi qu’en Chine, a annoncé samedi un porte-parole. “Nous sommes en train de revoir la structure de notre société pour nous concentrer sur la construction navale nationale”, a indiqué ce porte-parole du groupe sud-coréen. “Dans ce contexte, nous envisageons la vente d’actifs à l’étranger pour lever de nouvelles liquidités”.

Les syndicats des chantiers navals STX France à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) posent la question d’une éventuelle augmentation de la part de l’Etat dans le capital. STX France est détenu à 66% par STX Europe – filiale du sud-coréen STX Shipbuilding – et à 33,3% par l’Etat français.

(Avec AFP)


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article