Le gouvernement veut une enquête sur l'interruption du RER A

Mots-clefs : , , ,

Le gouvernement français a demandé un rapport sur l’interruption du trafic de la ligne A du RER, qui a repris jeudi matin à Paris après quatre jours d’arrêt partiel, a annoncé la ministre des Transports, Elisabeth Borne.

« Ce qui s’est passé est inacceptable », a déclaré sur l’antenne de Public Sénat l’ancienne présidente de la RATP , l’entreprise qui gère la ligne A.

Le trafic a été interrompu de lundi à jeudi matin entre les stations La Défense et Auber à la suite d’un accident lié au chantier du prolongement du RER E, ligne gérée par la SNCF.

Le percement d’une paroi du tunnel du RER A au niveau de la porte Maillot a « entraîné un écoulement important et soutenu d’eau boueuse et de sable qui a noyé les voies sur une cinquantaine de mètres, nécessitant l’arrêt immédiat de la circulation des trains », a précisé la RATP dans un communiqué.

Le trafic a repris jeudi matin sur l’ensemble de la ligne la plus fréquentée d’Europe après des travaux pour colmater la brèche et arrêter l’écoulement d’eau.

« Ce que je demande maintenant à SNCF Réseau (…) c’est de me faire un retour d’expérience. J’ai demandé un rapport pour la semaine prochaine pour comprendre ce qui s’est passé », a ajouté Elisabeth Borne.

« Et comprendre ce qui s’est passé, c’est d’abord éviter que ça ne se reproduise. Et c’est ça tout l’enjeu maintenant. On va avoir beaucoup de travaux en Ile-de-France », a-t-elle poursuivi.

Elisabeth Borne a insisté sur le fait que les travaux dans le cadre du Grand Paris ne pouvaient pas se faire au mépris des « transports du quotidien ».

« Je vais demander à l’inspection de mon ministère de faire un audit de l’organisation de ces chantiers. Il n’est pas possible que ce genre d’incident se reproduise », a-t-elle conclu.

(Avec Reuters)

Challenges en temps réel : Entreprise

Partager cet article