Le prix du baril plombé par des craintes d’un regain du pétrole de schiste US

Mots-clefs : , , , , , , ,

Le prix du baril a nettement chuté mercredi à New-York, les investisseurs redoutant un regain massif de la production américaine de pétrole de schiste. Une telle situation rendrait en effet de facto inutiles les efforts déployés par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses partenaires pour réduire sa production.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le prix du baril de « light sweet crude » (WTI) a ainsi reculé de 1,40 dollar à 51,08 dollars sur le contrat pour livraison en février.

Les marchés auront en grande partie réagi aux déclarations du directeur de l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) indiquant que la production de pétrole de schiste allait être revigorée par le niveau plus élevé des cours. Les analystes estiment en effet qu’à un niveau de 56 ou de 57 dollars le baril, la production de bon nombre de gisements US devient nettement intéressante. Un seuil atteint par le cours du brut la semaine dernière à Londres, le prix du baril s’en approchant parallèlement à New York.

La conclusion par l’Opep d’accords de réduction de la production en partenariat avec d’autres pays producteurs – dont notamment la Russie – a engendré un rebond des prix fin 2016. Les mesures prises auront a permis au baril de repasser au dessus des 50 dollars.

Reste que les Etats-Unis ne sont pas signataires de l’entente, de ce fait, les opérateurs privés qui extraient du pétrole de schiste sont libres de profiter de la hausse des prix pour relancer une production de pétrole de schiste plus onéreuse.

Dans ses estimations publiées mardi, le département américain de l’Energie (DoE) lui-même anticipe d’ores et déjà un rebond de la production de pétrole pour le mois de février en ce qui concerne les régions des Etats-Unis les plus dynamiques pour la production de pétrole et notamment de pétrole de schiste.

Sources : AFP, Nymex

Elisabeth Studer – 18 janvier 2017 – www.leblogfinance.com

A lire également :

Les cours du pétrole atteignent des niveaux inégalés depuis juillet 2015

Le Blog Finance

Partager cet article