Les cours du café plombés par les récoltes de Colombie … dans l’attente de la production du Brésil

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Les cours du café ont de nouveau suivi une tendance baissière cette semaine, plombés par la production abondante offerte actuellement aux marchés au niveau mondial.

Vendredi, à Londres, les prix sont tombés à leur plus bas niveau depuis un mois, s’échangeant à 1934 USD la tonne.
Parallèlement, à New York, la livre atteignait jeudi 175,90 cents, un plus bas depuis deux mois.

Les analystes de Commerzbank estiment que cette baisse des prix est consécutive à l’arrivée sur le marché des récoltes des pays d’Amérique centrale et du sud. Selon eux, la tendance devrait se poursuivre à court terme.

Ils notent tout particulièrement que la Colombie a enregistré une très importante récolte cette année. Elle devrait de ce fait constituer un important vendeur sur le marché de l’arabica.

Selon la Fédération nationale des producteurs de café de Colombie, pays détenant la 4ème place en terme de volume de production au niveau mondial, 12,1 mio de sacs ont été récoltés sur les 12 derniers mois (entre septembre 2013 et août 2014), ce qui correspond à une hausse de 26% par rapport à la même période antérieure.

Les spécialistes considèrent toutefois que les prix de l’arabica devraient se maintenir à moyen terme, les doutes quant à la teneur de la production à venir du Brésil permettant d’éviter une chute des cours. Selon les derniers chiffres officiels, cette dernière devrait atteindre 45,1 mio de sacs cette année, en baisse de 8% par rapport à l’année dernière. La sécheresse enregistrée lors du premier trimestre 2014 a en effet endommagé les cultures d’arabica. Des dommages qui pourraient également impacter les récoltes 2015, beaucoup de caféiers ayant vu leur croissance limitée par la sécheresse.

Au final, à Londres, vendredi soir, la tonne de robusta pour livraison en novembre valait 1950 USD, contre 1988 USD en fin de semaine dernière. Parallèlement, à New York, la livre d’arabica pour livraison en décembre valait 181,95 cents, contre 184,50 le vendredi précédent.

Sources : AFP, Liffe

Elisabeth Studer – 21 septembre 2014 – www.leblogfinance.com

A lire également : 

Le cours du café porté par des craintes concernant la production brésilienne

Le cours du café régresse alors que le risque de pénurie s’estompe


Le Blog Finance

Partager cet article