Les techs tirent Wall Street vers le bas

Mots-clefs : , , ,

Les futures sur le Dow se sont orientés à la baisse dès la clôture du marché américain jeudi. Ils reculaient jusqu’à 3h du matin. Ensuite ils évoluaient entre 15 500 et 15 525 points jusqu’à l’ouverture du marché. Le Dow et le S&P500 fluctuaient sans direction réelle pendant la séance. Le Nasdaq, lui, en revanche, a affiché une tendance clairement baissière. Au final, le Dow Jones a terminé en repli de 4,80 points ou 0,03% à 15 543,74 points. Parmi les plus grands gagnants de l’indice figurent GE (+4,61%), Pfizer (+2,11%) et Johnson&Johnson (+2,28%). Les plus grands perdants ont été Microsoft (-11,4%), Hewlett-Packard (-4,52%) et IBM (-2,25%).

Le S&P500 a bondi de 2,72 points ou 0,16% à 1 692,09 points. Le Nasdaq a reculé de 23,66 points ou 0,66% à 3 587,61 points. Le Russell 2 000 a cédé 0,01%.

Ce vendredi les indices ont terminé proches de l’équilibre à l’exception du Nasdaq qui a clôturé bien dans le rouge. Ce sont les techs qui ont tiré les indices vers le bas suite à la publication des résultats trimestriels de Microsoft et de Google qui se sont avérés décevants. Ainsi, Oracle, Apple, Cisco, Hewlett-Packard, Intel et IBM ont clôturé dans le territoire négatif. Le secteur financier, celui des télécoms et celui des services aux collectivités ont également reculé. Mais le secteur énergétique et celui d’industriels ont gagné du terrain, tirés vers le haut par les résultats de Schlumberger, General Electric et Honeywell. Dans ce contexte des résultats trimestriels mixtes les investisseurs ont été très prudents, à en juger par la performance des obligations d’état et de l’or.

Les entreprises à la loupe

Microsoft a chuté de 11,4% ce vendredi après la publication de ses résultats trimestriels jeudi soir après la clôture du marché américain. Son bénéfice par action hors éléments exceptionnels s’est élevé à $ 0,66 contre les anticipations de $ 0,75. Son chiffre d’affaires a été de $ 19,9 milliards tandis que les analystes tablaient sur $ 20,73 milliards. Par ailleurs le groupe a passé $ 900 millions de dépréciations sur son stock de tablettes Surface. Au moins sept courtiers ont donc abaissé leurs objectifs de cours sur le titre.

Google a abandonné 1,55% aujourd’hui après avoir dévoilé ses résultats trimestriels jeudi soir après la fin de cotation. Son bénéfice par action s’est établi à $ 9,54 contre les attentes de $ 10,78 après $ 8,42 il y a un an. Son chiffre d’affaires a augmenté de 19% en glissement annuel à $ 14,1 milliards alors que les analystes misaient sur $ 14,42 milliards. Le prix du clic publicitaire a décliné de 6%. Ainsi, au moins huit courtiers ont abaissé leurs objectifs de cours sur le titre.

Advanced Micro Devices a dégringolé de 13,15% ce vendredi après l’annonce de ses résultats trimestriels jeudi soir après la clôture. Le bénéfice ajusté par action est ressorti négatif de $ 0,09 contre le consensus de -$ 0,12. Sa perte nette par action est ressortie à $ 0,10 après le BPA de $ 0,05 il y a un an. Son chiffre d’affaires a reculé de 18% en glissement annuel à $ 1,16 milliard alors que les analystes tablaient sur $ 1,11 milliard. 

General Electric (+4,61%) a terminé dans le vert ce vendredi après avoir dévoilé ses résultats du deuxième trimestre 2013. Le bénéfice ajusté par action du conglomérat américain est ressorti à $ 0,36 contre le consensus de $ 0,35. Son chiffre d’affaires a baissé de 4% en glissement annuel à $ 35,1 milliards alors que le marché s’attendait à $ 35,56 milliards. Les commandes d’infrastructures ont bondi en de 4% (+20% aux États-Unis).

Son rival, Honeywell (+0,71%), a également gagné du terrain suite à la publication de ses résultats trimestriels. Son bénéfice par action s’est élevé à $ 1,28 contre les attentes de $ 1,21. Son chiffe d’affaires a augmenté de 2,7% en glissement annuel à $ 9,7 milliards, conformément au consensus. Le conglomérat industriel a revu à la hausse sa prévision du BPA annuel, estimant désormais qu’il sera compris entre $ 4,85 et $ 4,95 contre la fourchette précédente allant de $ 4,80 à $ 4,95.

Baker Hughes a abandonné 2,61% ce vendredi après la présentation de ses résultats trimestriels. Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels du spécialiste des services pétroliers s’est élevé à $ 0,61 contre le consensus de $ 0,65. Son BPA net a été de $ 0,54 après $ 0,60 au deuxième trimestre 2012. Son chiffre d’affaires a bondi de 3% en glissement annuel à $ 5,49 milliards tandis que les analystes prévoyaient $ 5,26 milliards.

Schlumberger a grimpé 5,43% aujourd’hui après avoir fait état de ses résultats trimestriels. Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels du fournisseur de services pétroliers a progressé de 14% en glissement annuel à $ 1,15 contre le consensus de $ 1,10. Son BPA net a été de $ 1,57. Son chiffre d’affaires a augmenté de 8% en glissement annuel à $ 11,18 milliards tandis que les analystes tablaient sur $ 11,11 milliards.

Whirlpool a avancé de 8% aujourd’hui suite à l’annonce de ses résultats trimestriels. Le bénéfice ajusté par action du spécialiste des appareils ménagers est ressorti à $ 2,37 contre les anticipations de $ 2,42. Son BPA net a été de $ 2,44. Son chiffre d’affaires a crû de 4,4% en glissement annuel à $ 4,7 milliards alors que le marché s’attendait à $ 4,67 milliards. En outre, le groupe a revu à la hausse sa prévision du BPA annuel, estimant désormais qu’il sera compris entre $ 10,05 et $ 10,55.

Intuitive Surgical (-6,83%) a fortement reculé ce vendredi et a été parmi les plus grands perdants du S&P500. Le fabricant du robot chirurgical da Vinci a revu à la baisse sa prévision du chiffre d’affaires pour 2013. Désormais le groupe anticipe que la croissance du CA sera comprise entre 0% et 7% contre la fourchette antérieure allant de 16% à 19%. Au deuxième trimestre 2013 son bénéfice par action a atteint $ 3,90 contre les attentes de $ 4,04 après $ 3,75 il y a un an. Son chiffre d’affaires a progressé de 7,8% en glissement annuel à $ 578,5 millions tandis que les analystes s’attendaient à $ 625 millions.

Capital One a grimpé de 3,07% ce vendredi après avoir fait état de ses résultats trimestriels jeudi soir après la fin de cotation. Le bénéfice par action de la banque américaine est ressorti à $ 2,07 contre les anticipations de $ 1,73. Son BPA net a été de $ 1,87 après $ 0,16 il y a un an. Son produit bancaire a augmenté de 12% en glissement annuel à $ 5,64 milliards alors que les analystes prévoyaient $ 5,52 milliards. Sa marge nette d’intérêt a bondi de 0,12% en glissement trimestriel à 6,83%. Le groupe a par ailleurs annoncé le programme de rachat de ses actions pour $ 1 milliard.

Chipotle Mexican Grill s’est envolé de 8,43% aujourd’hui et a été le deuxième plus grand gagnant du S&P500 après la présentation de ses résultats trimestriels jeudi soir après la clôture du marché américain. Le bénéfice par action du spécialiste de la restauration rapide s’est établi à $ 2,82 contre les estimations de $ 2,81 après $ 2,56 au deuxième trimestre 2012. Son chiffre d’affaires a grimpé de 18% en glissement annuel à $ 816,8 millions alors que les analystes anticipaient $ 802,8 millions. Par ailleurs, le groupe a revu à la hausse sa prévision de ventes pour toute l’année.

Lundi

16h : Ventes de logements existants


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article