Marchés américains : Wall Street chute sur l’indice ISM manufacturier

Mots-clefs : , , , , , ,

NEW YORK, 1er octobre (Reuters) – La Bourse de New York a fini en baisse mardi soir, tirée vers le bas par le chiffre décevant de l’indice ISM de l’activité manufacturière en septembre, qui alimente les craintes sur l’économie américaine.

L’indice Dow Jones a perdu 343,79 points (1,28%), à 26.573,04. Le S&P-500, plus large, cède 36,49 points (1,23%), à 2.940,25. Le Nasdaq Composite, à forte composante technologique, lâche 90,65 points (1,13%) à 7.908,69.

Wall Street, dont les trois indices phare avaient ouvert en hausse, a basculé dans le rouge après la publication de l’indice ISM qui a montré que l’activité manufacturière s’était contractée en septembre aux Etats-Unis à son niveau le plus faible depuis près de dix ans dans un contexte de détérioration de la conjoncture économique et de tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis.

Avec les tensions commerciales qui pèsent sur les exportations, cette statistique américaine reflète des tendances similaires observées dans la zone euro, au Japon, au Royaume-Uni et en Chine.

“C’est une mauvaise statistique, qui est conforme à la récession manufacturière mondiale”, a commenté Jim Bianco, directeur des recherches chez Bianco Research à Chicago.

“Je pense que le marché a raison d’être inquiet, mais il faudra voir si les autres statistiques liées à l’activité manufacturière aux Etats-Unis corrobore cela, à commencer par l’emploi salarié attendu vendredi”, a-t-il ajouté.

INDICATEURS DU JOUR

La croissance de l’activité manufacturière aux Etats-Unis s’est contractée en septembre à son niveau le plus faible depuis plus de dix ans dans un contexte de détérioration de la conjoncture économique et de tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis, montre l’enquête mensuelle de l’Institute for Supply Management (ISM) publiée mardi.

L’indice ISM manufacturier est ressorti en baisse à 47,8 en septembre, son plus bas niveau depuis juin 2009, contre 49,1 le mois précédent.

Les économistes interrogés par Reuters attendaient un léger rebond, avec un indice de 50,1. Wall Street, qui avait ouvert en hausse, a basculé dans le rouge après sa publication.

LA SÉANCE EN EUROPE

Les Bourses européennes ont fini en net repli mardi, la publication de l’indice ISM aux Etats-Unis à la suite de chiffres décevants des indices PMI manufacturiers dans les économies de la zone euro étant venus alimenter les craintes de ralentissement de la croissance économique mondiale.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 1,41% à 5.597,63 points. Le Footsie britannique a perdu 0,65% et le Dax allemand a cédé 1,32%.

TAUX

Les inquiétudes sur la croissance de l’économie américaine ont conduit les investisseurs à se réfugier sur le marché obligataire. Le rendement des bonds du Trésor à dix ans a reflué à 1,6404% contre 1,673% lundi soir.

CHANGES

Le dollar, qui avait atteint un plus haut de deux ans, a chuté lui aussi après la publication de l’indice ISM manufacturier.

Vers 20h00 GMT, la devise américaine se traite à 107,71 yens, en recul de 0,35%. Face à la monnaie unique européenne , le dollar a baissé de 0,33% à 1,0936 pour un euro.

PÉTROLE

Les inquiétudes sur la croissance américaine ont également pesé sur le marché new-yorkais Nymex. Le contrat à terme sur le Brent a perdu 0,5% à 58,90 dollars le baril tandis que le brut léger américain (West Texas Intermediate) a perdu 0,76% à 53,65 dollars.

La baisse de la production des pays de l’Opep a freiné ce recul: selon les données compilées par Reuters, le volume de pétrole produit par les 14 pays membres du cartel est tombée en septembre à un plus bas de huit ans en raison des attaques contre des sites pétroliers en Arabie saoudite, qui ont accentué le double impact de l’accord sur une réduction coordonnée de l’offre mondiale et des sanctions américaines contre l’Iran et le Venezuela. (Chuck Mikolajczak Henri-Pierre André pour le service français)


Investir – Toute l'info des marchés – Les Echos Bourse

Partager cet article