Marchés européens : Brexit-Recul in extremis de Londres sur les transactions financières

Mots-clefs : , , , , , ,

(Avec précisions et contexte)

LONDRES, 31 décembre (Reuters) – L’autorité des marchés financiers britanniques a annoncé jeudi qu’elle autoriserait les intervenants du Royaume-Uni à utiliser les plates-formes de transactions de l’Union européenne pour échanger des “swaps” pendant une durée susceptible d’atteindre trois mois, afin d’éviter des perturbations.

La sortie définitive du Royaume-Uni de l’Union européenne, à 23h00 GMT jeudi, faisait en effet craindre une interruption au moins partielle des transactions sur les swaps entre les deux rives de la Manche, qui représentent des milliards d’euros chaque jour. Les filiales des banques de l’UE basées à Londres étaient les plus menacées.

Face au refus de Bruxelles de lever son interdiction des transactions sur swaps à Londres, la Financial Conduct Authority (FCA) explique qu’elle autorisera à titre temporaire les institutions financières du Royaume-Uni à utiliser des plates-formes de l’Union si elles n’ont pas conclu d’accord spécifique leur permettant d’exécuter leurs ordres par d’autres voies, aux Etats-Unis par exemple.

“Nous verrons, d’ici au 31 mars 2021, si l’évolution des marchés ou de la réglementation justifie de reconsidérer notre approche”, ajoute la FCA dans un communiqué.

Cette décision implique qu’une partie des transactions réalisées jusqu’à présent à la City de Londres devraient migrer à partir de lundi vers des plates-formes de transactions de l’Union européenne.

La Banque d’Angleterre avait dit craindre que des perturbations affectent des swaps de taux d’intérêt représentant quelque 200 milliards de dollars (163 milliards d’euros) en l’absence d’accord entre le Royaume-Uni et l’Union.

Londres avait déjà pris une décision similaire concernant les actions libellées en euros, en autorisant les banques et les sociétés de gestion d’actifs britanniques à utiliser des plates-formes de l’UE à partir du 4 janvier. (Huw Jones, version française Marc Angrand)

Investir – Toute l'info des marchés – Les Echos Bourse

Partager cet article