Paris et Monaco écraseront-ils la Ligue 1 avec leurs millions ?

Mots-clefs : , , , , ,

Sur le même sujet

Malgré l’intérêt des Français pour le football et l’effet « Coupe du monde 1998 », la Ligue 1 est toujours resté un « petit » championnat par rapport à la Premiere League anglaise, la Liga espagnole ou encore la Bundesliga allemande. D’ailleurs, Zlatan Ibrahimovic n’avait-il pas avoué en arrivant à Paris qu’il ne s’était jamais intéressé à la Ligue 1 ? Lors de sa présentation devant la presse en juillet 2012, le suédois avait ainsi confié : « Je ne connais pas grand-chose du championnat de France. Je suis ici pour gagner avec mon équipe. Peu importe l’adversaire, que je le connaisse ou non. Je ne connais pas la Ligue 1 mais la Ligue 1 me connait ».

Mais depuis de l’eau a coulé sous les ponts. L’arrivée du Qatar au PSG en 2011 a fait l’effet d’une bombe dans le petit monde du football français, qui s’est pris à rêver d’un avenir européen, vingt ans après l’unique victoire d’un club français en Ligue des Champions. C’était Marseille en 1993, alors dirigé par l’homme d’affaires Bernard Tapie.

Monaco attaque frontalement le PSG 

Le transfert de stars mondiales du ballon rond, à l’instar de Zlatan Ibrahimovic mais aussi de David Beckham, Javier Pastore ou encore Thiago Silva a réveillé l’intérêt des afficionados du football, des médias et des sponsors. Mais malgré les centaines de millions d’euros dépensés pour étoffer l’équipe parisienne, les résultats tardent à se faire sentir. Ce n’est qu’en 2013 que le PSG remporte la Ligue 1 de Football. Pour la saison 2013-2014, le Qatar a décidé d’investir encore plus dans le club puisque le budget passe de 300 à 400 millions d’euros. 

Mais cette année, la concurrence risque d’être accrue avec l’entrée de Monaco dans le championnat. Le club, racheté en décembre 2011 par le milliardaire russe Dimitri Rybolovlev, a dépensé sans compter pendant le mercato estival afin de rivaliser avec le PSG. Près de 150 millions d’euros pour s’offrir des joueurs tels que Radamel Falcao, José Mouthino et James Rodriguez. Et encore, cela n’est peut-être pas encore terminé puisque les achats de joueurs peuvent continuer jusqu’au 2 septembre. De fait, le budget du club a explosé, passant, en une année, de 40 millions à 130 millions d’euros.

40% du budget de la Ligue 1 pour 2 clubs

Dire qu’un monde sépare désormais le PSG et Monaco et les autres clubs de Ligue 1 est un euphémisme. A eux deux, Paris et Monaco représentent 40% du budget des 20 clubs de la Ligue 1. Seuls l’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille peuvent encore rivaliser avec les deux clubs superstars avec respectivement un budget de 137 et 125 millions d’euros.

Mais cela pourrait ne pas durer car l’écart se creuse. Alors que les budgets parisien et monégasque ont progressé respectivement de 33% et 333%, la plupart des autres clubs ont réduit la voilure en cette nouvelle saison. La faute à la Direction nationale de contrôle de gestion qui a demandé aux clubs français d’assainir leurs finances. Ils se sont quasiment tous exécutés et ont fait leurs emplettes sur le marché des joueurs français ou fait monter des jeunes issus de leur centre de formation. Ainsi, pour le moment, les transferts effectués par Paris et Monaco représentent 78% des dépenses totales des clubs pour le mercato d’été, soit 249 millions d’euros sur les 319 millions d’achats de joueurs.

De plus, la plupart des autres clubs français ont une « balance commerciale » équilibrée. 12 clubs sur 20 ont pour le moment un excédent commercial en ce mercato avec des recettes supérieures aux dépenses.


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article