Pays-Bas : vers une perte du AAA ?

Mots-clefs : ,

Mauvais temps pour les Pays-Bas.

Les analystes considèrent que l’échec samedi des négociations sur la réduction du déficit public néerlandais – après six semaines de tractations – pourrait conduire le pays à perdre son sacro-saint AAA.

A l’heure actuelle, bénéficie de cette notation suprême auprès des trois principales agences de notation financière, Standard & Poor’s, Fitch  et Moody’s

Mais samedi, le chef de l’extrême droite, Geert Wilders (PVV, Parti pour la liberté), a refusé de mettre e n place des coupes budgétaires, estimant que ces dernières « dictées par Bruxelles, reviendraient à saigner les retraités».

Selon le Bureau central du plan (CPB), le gouvernement néerlandais doit économiser environ 16 milliards d’euros en 2013 pour ne pas dépasser la limite européenne en matière de déficit public, soit 3% du PIB.

Selon les médias néerlandais, Geert Wilders aurait exigé la tenue d’un référendum sur l’euro, ce qui aurait été “inacceptable” pour les deux partis de la coalition.

Les autres points de discorde seraient relatifs à l’assouplissement des conditions de licenciement, mesure à laquelle PVV s’oppose, et une réduction drastique de l’aide au développement.

Si Geert Wilders n’appartient pas au gouvernement, son retrait prive la coalition minoritaire du premier ministre Rutte de toute majorité au Parlement. Ce dernier concédant que « les élections sont désormais une évidence».

En tout état de cause, le gouvernement est convoqué d’urgence lundi matin et pourrait présenter sa démission à la reine Beatrix.

Dans un tel contexte, les experts estiment que les taux d’intérêt octroyés aux Pays-Bas devraient logiquement augmenter sur le marché obligataire et qu’une grande nervosité pourrait être de mise.

Rappelons que pour le moment les Pays-Bas font partie, avec l’Allemagne, la Finlande et le Luxembourg, des quatre pays de la zone euro bénéficiant de la note maximale de leur dette souveraine auprès des trois agences de notation.

Mais jusqu’à quand ?

Le Blog Finance

Partager cet article