Pétrole : les prises de bénéfice font chuter le cours

Mots-clefs : , , , , ,

Miniature de l'image pour Miniature de l'image pour oil_baril.gifLe prix du baril a légèrement régressé vendredi à New-York, affecté par des prises de bénéfice des investisseurs ayant parié à juste titre sur une baisse du chômage aux Etats-Unis.

Après avoir ouvert en hausse de 35 cents, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février aura au final reculé de 25 cents à 101,56 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Rappelons que mercredi, les cours avaient atteint un record depuis début mai, s’établissant à 103,22 dollars.

La situation observée vendredi est consécutive quant à elle aux prises de bénéfices des courtiers ayant nettement anticipé la bonne tenue des chiffres de l’emploi aux Etats-Unis.

Le taux de chômage officiel a reculé de 0,2 point par rapport à novembre, pour s’établir à 8,5%, une valeur supérieure aux attentes des analystes, lesquels tablaient sur 8,6%.

Mais de tels chiffres confirment la décrue du chômage, le taux ayant baissé pendant quatre mois d’affilée, reculant de 0,9 point sur l’ensemble de l’année.

Parallèlement l’économie américaine a créé en novembre 200.000 emplois de plus qu’elle n’en détruisait en décembre.

Sources : AFP, Reuters

Le Blog Finance

Partager cet article

Pétrole : les prises de bénéfice font chuter le cours

Mots-clefs :

Miniature de l'image pour Miniature de l'image pour oil_baril.gifLe prix du baril a légèrement régressé vendredi à New-York, affecté par des prises de bénéfice des investisseurs ayant parié à juste titre sur une baisse du chômage aux Etats-Unis.

Après avoir ouvert en hausse de 35 cents, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février aura au final reculé de 25 cents à 101,56 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Rappelons que mercredi, les cours avaient atteint un record depuis début mai, s’établissant à 103,22 dollars.

La situation observée vendredi est consécutive quant à elle aux prises de bénéfices des courtiers ayant nettement anticipé la bonne tenue des chiffres de l’emploi aux Etats-Unis.

Le taux de chômage officiel a reculé de 0,2 point par rapport à novembre, pour s’établir à 8,5%, une valeur supérieure aux attentes des analystes, lesquels tablaient sur 8,6%.

Mais de tels chiffres confirment la décrue du chômage, le taux ayant baissé pendant quatre mois d’affilée, reculant de 0,9 point sur l’ensemble de l’année.

Parallèlement l’économie américaine a créé en novembre 200.000 emplois de plus qu’elle n’en détruisait en décembre.

Sources : AFP, Reuters

Le Blog Finance

Partager cet article