Porsche SE : Piëch pourrait vendre ses parts avant fin mars

Mots-clefs : , , , , , ,

Selon une personne au fait des négociations en cours, les familles Porsche et Piëch espèrent rapidement s’accorder sur le rachat de la participation de la holding Porsche SE, dont souhaite se dessaisir Ferdinand Piëch, l’ancien président du conseil de surveillance de Volkswagen. La structure financière qui contrôle 52% des actions de VW est à l’heure actuelle entièrement détenue par les deux familles.

La semaine dernière, Ferdinand Piëch a affiché sa volonté de céder ses parts dans la holding, soit 14,7% du capital global pour une valeur d’un peu plus de 1,1 milliard d’euros aux cours de Bourse actuels. Participation sur laquelle les autres actionnaires de la holding détiennent une option d’achat prioritaire.

Les deux parties sembleraient vouloir parvenir à un accord dans les prochaines semaines, voire même avant la fin mars. Selon des informations recueillies par le quotidien allemand Handelsblatt, l’équilibre des pouvoirs au sein de Porsche SE pourrait pencher en faveur du clan Porsche à la suite de cette cession. D’un point de vue purement financier, on assure dans l’entourage des négociations que le financement de l’opération ne constitue pas une difficulté, pour l’une et l’autre des deux familles.

La cession de parts de Ferdinand Piëch devrait ainsi marquer le départ de l’ancien homme fort de Volkswagen, bientôt octogénaire. Sa décision ne constitue pas une réelle surprise suite à sa démission du conseil de surveillance, en avril 2015, après son échec dans sa tentative d’écarter le président du directoire, Martin Winterkorn. Nombreux étaient ceux parmi son entourage à redouter que Piëch fasse payer d’une manière ou d’une autre sa mise en minorité au sein du conseil.

Sources : Reuters, Handelsblatt, AFP, Les Echos

Elisabeth Studer – 23 mars 2017 – www.leblogfinance.com

A lire également :

VW : Piëch refuse de s’exprimer devant la Commission d’enquête parlementaire

Dieselgate : l’ancien ambassadeur d’Israël en Allemagne nie avoir prévenu Piëch d’un possible scandale

Le Blog Finance

Partager cet article