PSA : partenariat avec Dongfeng pour produire des voitures à bas prix pour le marché indien

Mots-clefs : , , , , , , ,

Afin d’améliorer la compétitivité des deux sociétés sur le marché mondial automobile, Dongfeng et PSA  envisagent d’accroître leur partenariat au niveau international.
Selon la presse chinoise, leur objectif serait de développer dans leur nouveau centre de R&D des véhicules à faibles coûts pour l’Asie du sud-est, et principalement pour l’Inde. PSA entend ainsi s’appuyer sur l’expérience de Dongfeng dans la région.
Dans une récente interview accordé à l’agence Netcom, le nouveau PDG du groupe, Carlos Tavares, a par ailleurs indiqué que PSA et Dongfeng allaient mettre en place conjointement une société d’exportation, dont PSA assumera la responsabilité des ventes pour la région Asie-Pacifique.
En vue d’élaborer ces nouveaux modèles à faibles coûts, les deux parties auraient d’ores et déjà débuté leurs travaux sur le développement conjoint de plates-formes de véhicules, modules associés et pièces de rechange. Un nouveau système d’approvisionnement en pièces serait également à l’étude entre les deux constructeurs, en vue de repenser leur stratégie d’achats vis à vis de leurs fournisseurs et au final de réduire les coûts.
Rappelons qu’en janvier 2012, le groupe PSA s’est vu contraint de réexaminer sa stratégie d’implantation sur le marché indien en raison d’une situation financière difficile.
Quelques mois auparavant, en septembre 2011, Peugeot avait annoncé qu’il allait investir 650 millions d’euros dans une usine de production au Gujarat (Ouest), avec pour objectif de sortir son premier modèle en Inde en 2014.
Présent pour la première fois au Salon automobile de New Delhi au début de l’année 2012, le groupe y avait lancé symboliquement sa marque en Inde en se présentant comme une marque »différente », tablant alors sur le lancement d’une berline alors que ses concurrents parient sur des modèles à bas prix.

Le projet d’implantation du groupe en Inde est loin donc d’être une première. Au milieu des années 1990, le groupe y avait en effet assemblé des 309 dans le cadre d’un partenariat avec la société indienne PAL.
En l’absence de résultats satisfaisant, le constructeur s’était  retiré en 1997.

Notons enfin qu’en août 2013, PSA avait exclu d’étendre sa collaboration avec General Motors au marché indien, espérant toutefois profiter de la solide implantation de son partenaire américain en Amérique latine.

Source: Netcom, PSA

Elisabeth Studerwww.leblogfinance.com – 13 avril 2014


Le Blog Finance

Partager cet article