Sonia Rykiel : le chinois Fung Brands va acquérir 80 % des parts

Mots-clefs : , , , , , ,

sonya-rykiel.jpgAprès près d’un an de négociations avec différents candidats, la maison de luxe française Sonia Rykiel est en discussions exclusives avec la société d’investissement Fung Brands, basée à Hong-Kong, en vue de lui céder 80% de son capital.

Information au préalable relayée par le Figaro puis confirmée par la société elle-même.

La famille Rykiel, qui a fondé la maison en 1968, demeurerait un actionnaire significatif avec 20% du capital. elle devrait assurer la continuité avec le nouvel actionnaire, si l’on en croit un communiqué la société.

Le montant de la transaction n’a pas été précisée.

Depuis la fin du printemps 2011, l’entreprise familiale française était à la recherche d’un partenaire pour se développer à l’international. La cession d’une participation minoritaire était initialement prévue.

Nathalie Rykiel, fille de la fondatrice Sonia et actuellement présidente et directrice artistique de la griffe, restera vice-présidente du conseil d’administration.

 « J‘avais une double responsabilité, pérenniser cette entreprise que ma mère a créée et en faire une marque mondiale », explique désormais Nathalie Rykiel. « J’ai très vite compris qu’avec un investisseur minoritaire, je ne construirai qu’à court terme » argumente-t-elle. 

 Fung Brands, créé il y a un an par la famille Fung, propriétaire du groupe chinois Li & Fung coté à Hongkong, est pour sa part dirigé par le français, Jean-Marc Loubier, un ancien responsable de Louis Vuitton et ex-PDG de Céline.

La société a d’ores et déjà repris la majorité du chausseur de luxe Robert Clergerie (Drôme) et du maroquinier belge Delvaux.

Selon Le Figaro, la maroquinerie et les chaussures seront les cibles de développement du nouvel actionnaire.

Sources : AFP, Le Figaro

Le Blog Finance

Partager cet article