Syrie : Obama temporise en attendant le feu vert du Congrès

Mots-clefs : , , , , ,

Sur le même sujet

« J’ai décidé que les Etats-Unis devraient agir militairement contre des cibles du régime syrien », et le pays est « prêt à frapper quand nous le choisirons », a affirmé le président dans une intervention solennelle depuis la Maison Blanche, en exhortant les élus à soutenir une telle opération au nom de la « sécurité nationale » des Etats-Unis.

Le président américain, lors de cette allocution, a ajouté qu’il consulterait le Congrès, bien qu’il juge pouvoir lancer une intervention militaire sans avoir besoin du feu vert des parlementaires.

Le président de la Chambre des représentants, le républicain John Boehner, a déclaré que le débat devrait se tenir dans la semaine du 9 septembre.

« Nous ne pouvons pas fermer les yeux sur ce qui s’est passé à Damas »

Dans son intervention, Barack Obama a répété que l’attaque du 21 août dans la banlieue de Damas, attribuée par Washington aux forces gouvernementales syriennes, représentait une menace sérieuse pour la sécurité des Etats-Unis.

« Nous ne pouvons pas fermer les yeux sur ce qui s’est passé à Damas et nous ne le ferons pas », a-t-il souligné.

(Avec Reuters)


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article