TF1 profite en Bourse de la qualification de l’équipe de France

Mots-clefs : , , , ,

Sur le même sujet

Le titre du groupe de médias TF1 bondissait mercredi 20 novembre au matin à la Bourse de Paris, porté par la qualification de l’équipe de France de football pour le Mondial-2014 au Brésil, dont il a acquis les droits de diffusion.

A 09H04, la valeur prenait 5,22% à 14,02 euros, tandis que l’indice CAC 40 perdait 0,32%. Par ailleurs, Discovery pourrait monter avant la date prévue de décembre 2014 à 51% d’Eurosport, filiale de TF1.

Suivre le cours de l’action en direct

L’équipe de France a battu 3-0 l’Ukraine mardi soir à Paris, ce qui lui permet de décrocher son billet pour la prochaine Coupe du monde.

Le titre de TF1, qui a payé 130 millions d’euros pour acquérir les droits du Mondial-2014, bénéficiait d’autant plus de cette victoire qu’il « avait dérapé lundi après la défaite du match aller vendredi soir à Kiev », rappelle Tangi Le Liboux, analyste chez le courtier Aurel BGC.

« Selon nos estimations, une non-participation des Bleus aurait eu un impact pub de l’ordre de -10 millions d’euros (soit un impact net de 6 millions d’euros) », souligne un autre analyse parisien.

La montée de Discovery au capital d’Eurosport

Autre bonne nouvelle pour TF1, la chaîne américaine Discovery pourrait monter avant la date prévue de décembre 2014 au capital de la filiale Eurosport, générant ainsi des liquidités pour sa maison-mère.

« La bonne surprise de la qualification de l’Equipe de France (bien que l’impact soit peu matériel sur la valeur) et la confirmation de discussions avec Discovery pouvant réévaluer la participation de 80% dans Eurosport seront saluées par le marché », écrivait l’analyste parisien dans une note publiée avant l’ouverture.

« Dans un contexte de marché pub à faible visibilité et après les fortes performances boursières, les attentes sur Eurosport constituent un facteur de soutien, et justifient notre préférence par rapport à

(Avec AFP)


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article