Tour d’horizon de l’économie française en 2016

Mots-clefs : , , , ,

Croissance, chômage, inflation, déficit commercial… mais où en est la France aujourd’hui ? Tour d’horizon des principaux indicateurs.

Croissance

En 2016, le produit intérieur brut ( PIB   Définition Indicateur économique mesurant les richesses créées dans un pays sur une période donnée.
Il correspond à la somme des valeurs ajoutées dégagées par les entreprises financières et non financières, les collectivités publiques, les ménages et les associations à but non lucratif résidant dans ce pays, soit la totalité de la production de biens et services réalisée sur la période considérée dans un pays donné.
La variation du PIB sur une période donnée est l’indicateur le plus couramment utilisé pour mesurer la croissance économique
) atteint 2 118 milliards € et progresse de +1,1 % (après +1,2 % en 2015).
Trois des quatre composants de la croissance accélèrent (production de biens et services, consommation des ménages, investissement) mais ils sont contrebalancés  par le commerce extérieur, qui a connu une mauvaise année.

Zoom sur le commerce extérieur

En 2016, le commerce extérieur a eu une contribution négative à la croissance de -0,9 % (-0,3 % en 2015).

Selon les chiffres officiels des Douanes, les exportations françaises ont reculé de -0,6 % en 2016. Par conséquent, le déficit commercial s’est aggravé et atteint -48,1 milliards €(-45 milliards € l’année précédente). Les secteurs les plus touchés sont la métallurgie (-12,4 %),  les produits agricoles (-8,9 %) et la chimie (-5,6 %).

Le déficit commercial le plus important est atteint avec la Chine, – 26 milliards €, soit 54 % du déficit total de la France.

Chômage

La France a terminé l’année 2016 avec un taux de chômage de 10 % (10,2 % en 2015). Cette légère amélioration est portée par la tranche des 15-24 ans, dont le taux de chômage passe de 24,6 % à 23,8 % (- 0,8 %). Le chômage parmi les 25-49 ans recule également et passe de 9,6 % à 9,3 %. Le taux de chômage des plus de 49 ans est stable mais il s’agit aussi de la population la moins touchée (6,9 %).

Le taux de chômage de longue durée ne recule que de -0,1 % sur un an pour atteindre 4,2 % de la population active en 2016.Cela veut dire que 43 % des chômeurs cherchent un emploi depuis plus d’un an.

Inflation

La hausse des prix a été de +0,2 % en 2016 (après une année stable en 2015). Cette timide progression est due essentiellement à un ralentissement dans la chute des prix de l’énergie, et notamment des produits pétroliers (-5,4 % en 2016 après -10,8 % en 2015). En effet, le prix du pétrole est reparti à la hausse en fin d’année 2016.

La finance pour tous

Partager cet article