Trump voudrait voir la Banque centrale baisser les taux

Mots-clefs : , , , , , ,

Donald Trump a estimé mardi que la Banque centrale américaine (Fed) devrait baisser son taux d’intérêt directeur, qu’il estime être un frein à la croissance de la première économie du monde.

« J’aimerais voir la Fed avec un taux d’intérêt plus bas. Je pense que le taux est trop élevé. Nous avons bien plus un problème avec la Fed qu’avec n’importe qui d’autre », a-t-il lancé aux journalistes juste avant son départ pour fêter Thanksgiving dans sa propriété de Mar-a-Lago, en Floride.

Contrairement à la majorité de ses prédécesseurs, qui se gardaient de la critiquer publiquement M. Trump a multiplié les reproches –parfois les insultes– envers la Fed. Cette dernière a augmenté ses taux trois fois cette année et prévoit de poursuivre une « hausse graduelle » jusqu’en 2019.

La quasi totalité des économistes estiment que l’institut d’émission augmentera son taux directeur en décembre lors de la dernière réunion du comité monétaire de l’année.

Si le président est dans un rôle inhabituel face à la Banque centrale, il est loin d’être le seul à estimer qu’une poursuite de cette politique du renchérissement du coût de l’argent risque de casser une croissance qui commence à montrer des signes de fragilité, même si elle continue de faire des envieux parmi la plupart des pays industrialisés.

Le président de la Fed Jerome Powell a quant à lui souligné qu’il n’avait pas encore pris la décision de freiner la croissance pour éviter une éventuelle surchauffe et un dérapage de l’inflation.

La semaine dernière, M. Powell –sans mentionner les tweets ou invectives de Donald Trump– avait déclaré : « Nous n’essayons pas de contrôler ce qu’on ne peut pas contrôler. On essaye de contrôler ce qui est contrôlable ».

Actualité économique sur cbanque.com

Partager cet article