Wall Street entame novembre en poursuivant son rebond

Mots-clefs : , , , , ,

La Bourse de New York évoluait en légère hausse à l’ouverture jeudi, poursuivant son rebond après une longue période de turbulences à la faveur de résultats d’entreprises et d’indicateurs de bonne tenue.

Vers 14H00 GMT, l’indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, montait de 0,14%, à 25.151,76 points.

L’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, s’appréciait de 0,05%, à 7.309,23 points.

L’indice élargi S&P 500 gagnait 0,13%, à 2.715,25 points.

Mercredi, Wall Street avait terminé sur une note positive un mois d’octobre particulièrement chahuté, le Dow Jones ayant enregistré sa pire dégringolade mensuelle (-5,1%) depuis début 2016, le Nasdaq (-9,2%) depuis 2008 et le S&P 500 (-6,9%) depuis 2011.

« Alors qu’on entame novembre, la question pressante est de savoir si le rebond (observé au cours des deux dernières séances) peut durer », a relevé Patrick O’Hare de Briefing.

Les investisseurs pourraient être amenés à se placer en retrait car les événements à venir sont nombreux, à commencer par les résultats d’Apple après la clôture, le rapport mensuel officiel sur l’emploi vendredi, les élections législatives américaines le 6 novembre et à la fin du mois, le sommet du G20 au cours duquel doivent se rencontrer le président Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping.

Mais divers facteurs placent les courtiers dans une bonne disposition jeudi selon M. O’Hare, dont le fait que l’argent tend à affluer sur les marchés les premiers jours du mois ainsi que des résultats d’entreprises et des indicateurs de bonne tenue.

Les chiffres trimestriels du géant de l’agrochimie DowDuPont (+4,67%) ou du groupe israélien de médicaments génériques Teva (+8,46%) étaient particulièrement bien reçus.

DowDuPont a confirmé sa prévision de bénéfice pour l’ensemble de l’année après un résultat supérieur aux attentes au troisième trimestre de l’exercice 2018 et une hausse de 10% de son chiffre d’affaires.

– Spotify chute –

Teva, en pleine restructuration, a publié une perte nette de 273 millions de dollars pour le troisième trimestre. Mais son bénéfice ajusté par action est ressorti au-dessus des attentes et le groupe a relevé ses prévisions pour l’année.

L’assureur Cigna montait de 3,15% après avoir dévoilé des bénéfices et un chiffre d’affaires dépassant les prévisions.

La plateforme de musique en ligne Spotify reculait en revanche de 9,25% après avoir dévoilé des résultats supérieurs aux attentes mais une prévision décevante pour le quatrième trimestre.

L’assureur AIG, qui a réussi à réduire sa perte nette au troisième trimestre en dépit de catastrophes naturelles au Japon et aux Etats-Unis qui ont fait flamber les indemnités versées aux assurés, montait de 4,48%.

Du côté des indicateurs, les demandes hebdomadaires d’allocations chômage aux États-Unis ont un peu reculé la semaine dernière, s’inscrivant sous la barre des 225.000 requêtes pour la 17e semaine consécutive.

La productivité a en revanche légèrement ralenti au troisième trimestre, en progressant de 2,2%. Mais la décélération est un peu moins marquée que prévu et la progression de la productivité au trimestre précédent (+2,9%) était la meilleure cadence enregistrée depuis le premier trimestre 2015.

Sur le marché obligataire, les taux se tendaient: celui sur la dette à 10 ans des Etats-Unis montait à 3,148%, contre 3,144% mercredi soir, et celui sur la dette à 30 ans à 3,397%, contre 3,391% la veille.

Challenges en temps réel : Économie

Partager cet article