Bars, cafés, restos: la réouverture des terrasses très attendue

Mots-clefs : , , , , , ,

Cap sur le 19 mai. Les bars, cafés et restaurants rouvriront leurs terrasses à cette date: une étape de plus dans l’allègement des restrictions. Et une mesure particulièrement attendue par les Français. Selon un récent sondage Ifop pour Heineken France, pouvoir se rendre en terrasse des bars, cafés et restaurants est la perspective qui réjouit le plus les Français pour la sortie du confinement: ils sont ainsi 45% à la citer en premier parmi les sondés, contre… 14% à peine pour les cinémas et théâtres qui pointent pourtant à la deuxième place. Une mesure qui est donc largement attendue. Que ce soient chez les 35-49 ans, chez les cadres ou chez les employés, ils sont un sur deux à se réjouir en premier lieu de cette réouverture.

Et la population compte bien en profiter. 65% des personnes interrogées déclarent avoir l’intention de se rendre effectivement en terrasse et sur cette part, 85% souhaitent le faire dans les 15 premiers jours suivant la réouverture. Ils sont même 17% à vouloir s’y rendre dès le 19 mai, jour de la réouverture. Un taux qui monte à 24% chez les moins de 35 ans! Il faut dire qu’après plus d’un an à alterner les confinements et déconfinements, les Français se montrent

avides de retrouver des moments de convivialité. C’est d’ailleurs la deuxième idée associée avec cette réouverture, derrière la possibilité de s’aérer et de sortir de son quotidien et devant le soutien à un secteur particulièrement touché par la crise.

Hausse des ventes d’alcool “festifs”

L’envie de convivialité, c’est aussi un des éléments qui ressortent des ventes d’alcool de ce début d’année 2021. Selon NielsenIQ, la consommation d’alcool s’est en partie reportée à domicile avec la fermeture des cafés, restaurants et bars: si 80 millions de litres n’ont pas été consommés à l’extérieur de janvier à fin avril (en se basant sur la consommation CHR de 2019), 63 millions de litres ont été vendus en plus en GMS sur la même période (par rapport à janvier à fin avril 2020). “Si la consommation à domicile a sensiblement augmenté, il s’agit essentiellement de reports de consommation: la consommation globale d’alcool est quant à elle plutôt en déclin”, confirme dans un communiqué Nicolas Léger, directeur analytique chez NielsenIQ.

Les ventes d’alcool en GMS sont d’ailleurs en hausse début 2021, non seulement par rapport à janvier et février 2020 mais aussi par rapport à mars et avril 2020 lorsque le premier confinement beaucoup plus strict se tenait. Signe que les possibilités plus grandes de se retrouver lors du troisième confinement se retrouvent dans les ventes d’alcool. “Les Français semblent saturer de cette situation qui dure depuis plus d’un an désormais, et ont besoin de ces moments de partage pour s’évader et se retrouver”, ajoute Nicolas Léger.

Et cela se traduit aussi par des consommateurs qui ouvrent plus largement leur portefeuille pour se faire plaisir sur la consommation d’alcool. Ainsi que par des alcools considérés comme “festifs” ou associés aux moments de partage qui bondissent: +50% pour le champagne, +47% pour les tequilas, +23% pour la vodka. La bière cartonne quant à elle dans les zones festives de la capitale comme le Canal Saint-Martin, République ou encore Montmartre: +46% sur un an enregistré la semaine du 16 avril. Un signe de plus que les Français sont à l’affût de tous les moments de partage possibles. Ce qui pourrait bien profiter aux cafés, bars et restaurants dès la réouverture de leurs terrasses, à moins que les Français ne continuent de privilégier une consommation conviviale mais à domicile. Mais le sondage Ifop pour Heineken montre bel et bien une vraie attente face à cette réouverture. Reste à savoir si le temps sera de la partie.

Méthodologie: Le sondage Ifop pour Heineken France a été réalisé en ligne du 4 au 7 mai 2021 auprès de 1.003 personnes.

Challenges en temps réel : Économie

Partager cet article