Cholet Dupont reste neutre sur les actions à court terme

Mots-clefs : , , , , , , , ,

En octobre, les principaux indices ont atteint de nouveaux sommets en raison de résultats d’entreprises meilleurs que prévu. « Une majorité d’entreprises et d’investisseurs semble accepter l’idée que tous les problèmes actuels sont bien temporaires, analyse Vincent Guenzi, stratégiste de Cholet Dupont. Par ailleurs la FED et la BCE ont confirmé leur normalisation monétaire très progressive et les marchés obligataires ont plutôt bien réagi à ces nouvelles. De plus, si la situation sanitaire mondiale n’est pas encore sous contrôle, le risque de ralentissement économique prononcé semble faible compte tenu de la poursuite des vaccinations et de la découverte de deux traitements antiviraux contre le Covid-19. Enfin, les soutiens budgétaires devraient pallier la réduction des soutiens monétaires et limitent ainsi le risque de fort ralentissement. »

Désormais, les cours actuels des actions américaines et européennes sont proches de ceux escomptés par cet expert pour fin juin 2022. Pour que les indices les dépassent sensiblement, il faudrait de nouvelles révisions haussières de bénéfices pour 2022, ou une hausse des PER alimentée par un nouveau regain de confiance, ou encore une baisse de la prime de risque en cas de hausse des taux. « Nous pensons que l’une ou l’autre de ces conditions finira par se matérialiser, ce qui nous permettra de relever nos positions comme nous le faisons régulièrement. Mais nous estimons que cela est moins probable à court terme. Les indices ont progressé un peu trop vite et la volatilité a déjà fortement baissé. »

C’est pourquoi Vincent Guenzi reste neutre sur les actions à court terme, même s’il a légèrement relevé de 1 point, à 49,2%, son allocation-cible. A moyen terme, une surpondération des actions reste de mise, avec un accent mis sur les Etats-Unis et l’Europe.

Au chapitre obligataire, les emprunts d’Etat européens ainsi que la dette émergente et les obligations privées américaines et européennes bien notées sont sous-pondérés à court terme. A moyen terme, la neutralité est de mise, sauf sur les emprunts d’Etat américains et européens, sous-pondérés.

L’avis d’Investir

Pour notre part, nous préconisons des renforcements sur les actions en cas de consolidation vers les 6.700 points sur le Cac 40. Nous mettons l’accent sur les actions émergentes asiatiques, dont la décote par rapport aux actions des pays développés atteint des sommets.

Partager cet article