Devises et taux : La zone euro devrait se prononcer au printemps sur le stimulus post-COVID

Mots-clefs : , , , , , , , ,

(Actualisé avec précisions, conférence de presse)

par Jan Strupczewski

BRUXELLES, 15 février (Reuters) – La zone euro devrait définir entre mars et mai les modalités d’un allègement des mesures de soutien économique des gouvernements alors que les campagnes de vaccination permettent la levée progressive des confinements et que l’activité reprend, ont déclaré lundi de hauts représentants de la zone euro.

Les ministres des Finances de la zone euro ont discuté des prévisions de la Commission européenne selon lesquelles l’économie de la région allait rebondir moins qu’attendu cette année. Ils sont convenus de maintenir pour le moment l’ensemble des mesures de soutien instaurées pour atténuer les effets de la crise sanitaire du coronavirus.

“Cela réaffirme le besoin (..) que des politiques économiques de soutien restent en place aussi longtemps qu’elles seront nécessaires”, a déclaré le président de l’Eurogroupe à l’issue de la réunion.

Paschal Donohoe a ajouté qu’il y avait un risque inhérent à retirer les mesures de soutien trop tôt, contrairement à un retrait trop tardif.

Les gouvernements de la zone euro ont mis à disposition de leurs économies des milliers de milliards d’euros depuis que la pandémie de coronavirus a frappé la région en début d’année dernière, avec des stimulus financiers et diverses mesures en matière de liquidités et de prêts aux entreprises, d’impôts et de salaires.

Dans cette optique, les “Vingt-Sept” ont suspendu l’an dernier jusqu’à fin 2021 la règle budgétaire limitant les emprunts gouvernementaux.

Mais alors que l’économie se rétablit progressivement, l’Eurogroupe estime que les mesures de soutien doivent devenir davantage ciblées, afin d’aider seulement les entreprises viables plutôt que de maintenir à flot celles qui auraient fait faillite sans la pandémie de coronavirus.

Les ministres des Finances de la zone euro devraient discuter plus en détails en avril de la transition à mettre en place pour les mesures de soutien.

La Commission européenne et les membres de l’UE devront aussi décider dans les prochains mois s’ils veulent rétablir en 2022 la limite sur les emprunts ou prolonger la suspension d’une année.

“Début mars, la Commission fournira des directives sur la manière dont elle entend aborder l’ensemble des politiques économiques du printemps cette année”, a déclaré le commissaire européen à l’Economie, Paolo Gentiloni.

“Cela comprendra des directives financières préliminaires pour la période devant nous et les paramètres que nous étudierons” en vue d’une décision sur la suspension ou non de la règle sur les emprunts, a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse. (version française Jean Terzian)

Investir – Toute l'info des marchés – Les Echos Bourse

Partager cet article