La Bourse de Paris sur la défensive à mi-séance (-0,65%)

Mots-clefs : , , , ,

La Bourse de Paris restait sur la défensive lundi à mi-séance (-0,65%), les investisseurs s’inquiétant de la progression de la pandémie de Covid-19 qui menace la reprise économique.

Après une ouverture en légère hausse, l’indice parisien a creusé ses pertes, cédant 0,65%, soit 36,36 points, à 5.523,21 points.

« Les investisseurs sont tiraillés entre les espoirs d’une aide monétaire supplémentaire et la détérioration de la pandémie », écrit Pierre Veyret, analyste chez ActivTrades. « Ce manque de clarté sur les perspectives à court et moyen termes conduit généralement à une consolidation du marché. »

La seule statistique du jour, l’indice allemand Ifo, a donné un avant-goût amer de l’activité économique : le moral des entrepreneurs allemands s’est détérioré en janvier en perdant 2,1 points sur un mois contre 0,6 point attendu.

Dans ce contexte, les intervenants de marché seront attentifs à la prise de parole de la présidente de la BCE, Christine Lagarde, au premier jour du Forum économique mondial.

« Les mesures de restriction contre le Covid-19 et une campagne de vaccination poussive altèrent l’appétit pour le risque », observe par ailleurs Milan Cutkovic, analyste chez Axi.

Rendez-vous crucial de la semaine, la Banque centrale américaine (Fed) se réunira pour la première fois cette année, mardi et mercredi, une semaine après l’arrivée à la Maison-Blanche de Joe Biden qui a présenté son programme d’urgence de 1.900 milliards de dollars pour soulager l’économie.

« La Fed devrait laisser sa politique monétaire inchangée mais pourrait mettre en garde contre un ralentissement de la reprise économique », selon M. Cutkovic.

Secousses dans l’aéronautique

Airbus reculait de 2,60% à 86,48 euros. Safran perdait 2,67% à 107,60 euros et Thales 2,41% 73,68 euros.

Tourisme en déroute

Air France-KLM régressait de 3,85% à 4,52 euros, Accor perdait 4,40% à 28,27 euros, Compagnie des Alpes 2,11% à 17,66 euros et Pierre & Vacances 3,69% à 10,45 euros, sur fond de possible reconfinement en France.

Actualité économique sur moneyvox.fr

Partager cet article