Les Bourses européennes reculent, ignorant les annonces de Joe Biden

Mots-clefs : , , , , ,

Les Bourses européennes ont reculé vendredi pour la dernière séance de la semaine, ignorant les annonces budgétaires du futur président américain Joe Biden, largement anticipées, et s’inquiétant de la crise sanitaire au moment où se déploie péniblement la vaccination mondiale.

L’indice parisien a reculé de 1,22% (-1,67% sur la semaine), Francfort de 1,44%, Londres de 0,97% et Milan de 1,13%.

Wall Street connaissait un sort similaire : le Dow Jones perdait 0,37%, le Nasdaq 0,56% et le S&P 500 0,53% à la mi-séance vers 18H30 (17H30 GMT).

Après avoir largement parié la semaine dernière sur une relance budgétaire massive des Etats-Unis, les investisseurs ont été loin de montrer un enthousiasme débridé face aux détails du plan de relance de Joe Biden jeudi soir.

« Les courtiers ont encaissé leurs profits sur cette annonce », observe David Madden, analyste pour CMC Markets UK.

Le futur président américain a pourtant sorti l’artillerie lourde : un plan de relance d’urgence de 1.900 milliards de dollars, composé de chèques aux familles, de fonds pour rouvrir les écoles, d’argent pour accélérer tests et vaccins, de liquidités pour les petites entreprises ou encore une aide alimentaire renforcée.

« Les marchés ont anticipé la nouvelle », explique Daniel Larrouturou, gérant pour la société Dôm Finance.

Ces derniers ont préféré se concentrer sur les zones grises du moment, au premier rang desquelles celle très incertaine de la facture finale de la crise.

Son montant est d’autant moins identifiable que la pandémie fait toujours rage : la Chine a placé en quarantaine forcée plus de 20.000 habitants de zones rurales au moment où le virus a fait plus de 1,99 million de morts dans le monde depuis fin décembre, sur plus de 93 millions de contaminations confirmées.

Un élément est venu plomber un peu plus l’ambiance vendredi, l’annonce du retard dans les trois à quatre prochaines semaines de la livraison du vaccin Pfizer/BioNTech en Europe.

Cette nouvelle « a accéléré le mouvement » de baisse, a souligné Daniel Larrouturou. L’indice parisien a perdu jusqu’à 2,13% peu avant la clôture, avant de se ressaisir.

En dépit du ralentissement, les doses attendues par l’Union européenne au premier trimestre seront bien livrées comme prévu, a rassuré la présidente de la Commission Ursula von der Leyen.

A l’heure où l’épidémie fait encore rage, au moins 35,61 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 ont déjà été administrées dans le monde, dans au moins 58 pays et territoires, selon un décompte réalisé par l’AFP à partir de sources officielles vendredi à 12H00 GMT.

Deutsche Bank publie des résultats contrastés

Le titre de la banque (-3,69% à 9,63 euros) avait franchi la barre des 10 euros en séance, ce qu’il n’avait plus fait depuis février dernier, puis a nettement reculé en finissant en queue de tableau après la publication de résultats annuels contrastés par ses rivales américaines JPMorgan et Citi.

Aveva rassure

Le groupe de logiciels (+6,97% à 3.805,00 pence) a enregistré une hausse de son chiffre d’affaires lors des neuf premiers mois de son exercice décalé terminé le 31 décembre et se dit optimiste pour l’année entière, malgré la pandémie, vu la tendance à la numérisation de l’économie.

Carrefour poursuit sa décrue

Carrefour a continué de refluer (-2,87% à 16,61 euros) pour le deuxième jour consécutif après une envolée de 13% mercredi, le gouvernement français ayant opposé un refus « clair et définitif » au rapprochement entre le groupe de distribution français et le canadien Couche-Tard.

DBV Technologies bondit

La biotech DBV Technologies s’est envolée en revanche de 41,29% à 8,64 euros, dopée par l’annonce « d’avancées réglementaires » avec l’Agence américaine du médicament (FDA) concernant son produit phare contre l’allergie à l’arachide Viaskin Peanut, dont elle a refusé la mise sur le marché américain en août.

Les indices en bref

Paris – CAC 40 : -1,22% à 5.611,69 points

Londres – FTSE 100 : -0,97% à 6.735,71 points

Francfort – Dax : -1,44% à 13.787,73 points

Milan – FTSE MIB : -1,13% à 22.381,35 points

Madrid – IBEX 35 : -1,69% à 8.230,70 points

Zurich – SMI : +0,24% à 10.877,06 points

Amsterdam – AEX : -0,75% à 651,73 points

Bruxelles – BEL 20 : -0,66% à 3.715,69 points

Lisbonne – PSI 20 : -1,51% à 5.038,24 points

Actualité économique sur moneyvox.fr

Partager cet article