Netflix stoppe la progression des valeurs technologiques

Mots-clefs : , , , , , , ,

Le Nasdaq contrairement aux autres indices ne progresse pas à l’ouverture.

L’indice technologique est pénalisé par Netflix qui a chuté de plus de 38 % après avoir annoncé une perte de 200 000 abonnés au premier trimestre. Cette nouvelle a entraîné la chute des actions des sociétés de streaming Disney, Roku, Warner Bros. Discovery et Paramount, les investisseurs craignant d’acheter des valeurs technologiques avant la publication des résultats. Un grand nombre d’analystes ont également revu à la baisse leur évaluation de Netflix à la suite de ses résultats du premier trimestre.

Dans le même temps, IBM a progressé de plus de 6 % à la suite de la publication de ses résultats et de son chiffre d’affaires, ce qui a contribué à la hausse du Dow Jones. Procter & Gamble, autre composante du Dow Jones, a publié des résultats supérieurs aux attentes et a revu à la hausse ses prévisions de revenus pour l’ensemble de l’année. Ses actions ont gagné plus de 2 %.

Les bénéfices continueront d’être le principal catalyseur. Jusqu’à présent, les entreprises soulignent une forte demande dans tous les secteurs, malgré l’inflation et les pressions sur la chaîne d’approvisionnement. Bien que l’année risque de continuer à être volatile, la solidité des bénéfices et le sentiment baissier constituent une très bonne toile de fond pour une hausse à court terme.

Environ 12 % des sociétés du S&P 500 ont publié leurs résultats du premier trimestre jusqu’à présent, et 80 % d’entre elles ont dépassé les attentes des analystes, selon FactSet. Tesla et United Airlines doivent publier leurs résultats après la cloche.

Au-delà des résultats des entreprises, les investisseurs surveillaient également de près le rendement du Trésor américain à 10 ans, qui a reculé mercredi après avoir touché mardi 2,94%, son plus haut niveau depuis fin 2018. Le marché a probablement intégré les hausses de taux à venir, l’inflation est probablement proche d’un pic et un sentiment positif apparaît avec la saison des bénéfices.

L’indice hésite entre deux niveaux Fibonacci

L’indice Nasdaq a retracé 61,8% de sa dernière vague de hausse avant de se reprendre. Le rebond des deux dernières séances semble échoué sur la moyenne mobile à 34 périodes qui correspond aussi à un retracement Fibonacci. Le franchissement de cette double résistance donnerait un signal de reprise haussière plus solide qui pourrait voir l’indice revenir sur la résistance correspondant à la droite horizontale et au passage de la moyenne mobile à 200 périodes sur 15245 points.

Cependant la mèche haute du jour ( A confirmer en clôture) au contact de la moyenne mobile indique une certaine fragilité avec le risque d’une cassure du retracement de 61,8% qui relancerait la dynamique négative vers le creux du mois de Mars.

Evolution du Nasdaq en données quotidiennes :

Nasdaq : Netflix plombe le retour d’un certain optimisme

Partager cet article