Pourquoi les prix des devis des artisans bondissent

Mots-clefs : , , , , ,

L’ensemble des artisans français subissent les effets de la guerre en Ukraine. Les livraisons de matériaux subissent des retards, le prix des marchandises augmente et le coût de l’énergie a bondi. Résultat : les professionnels augmentent les tarifs sur leurs devis, avec des variations de l’un à l’autre.

Pénurie de matériaux, allongement des livraisons et flambée du coût de l’énergie : les artisans subissent les répercussions de la guerre en Ukraine et de l’inflation, rapporte Capital. Assez naturellement, les devis pour de nombreux travaux ont augmenté dans certains secteurs, selon une étude menée par la Capeb, le principal syndicat patronal des artisans du bâtiment.

Les prix sont en hausse depuis le début de l’année 2022. Entre janvier et avril 2022, les factures ont ainsi grimpé de 18%. À titre de comparaison, les prix ont plus augmenté durant ce premier trimestre que durant toute l’année 2021. « Le caractère brutal de cette hausse a interpellé nos artisans », commente Jean-Christophe Repon, président de la Capeb. « C’est un choc. »

Forte pénurie de matériaux en menuiserie

Les secteurs les plus touchés sont la serrurerie et la menuiserie : 21,5% de hausse des prix en moyenne. En maçonnerie et entreprise générale, les prix ont subi une hausse de 19,4%, soit un peu plus qu’en couverture, plomberie et chauffage (17%). Le secteur de l’aménagement, la décoration et la plâtrerie est touché comme celui de l’électricité (16,4%).

Logiquement, les artisans ont répercuté cette hausse sur la facture des clients. Le prix moyen des devis a augmenté de 5,4% au premier trimestre 2022 et de 11,5% par rapport à début 2021. 60% des entreprises affirment pratiquer cette hausse des tarifs. Elles n’étaient que 45% en janvier dernier.

Les menuisiers et les électriciens, qui dépendent le plus de l’approvisionnement en matériaux, sont les plus enclins à augmenter leur prix. Ils sont. 75% chez des artisans électriciens et 72% chez les menuisiers. Chez les plombiers, couvreurs et chauffagistes, 68% des artisans ont indiqué avoir récemment augmenté leurs prix.

Partager cet article